Catégorie dans Vérandas

Des économies d’énergie avec votre véranda, c’est possible !

La véranda fait partie des éléments décoratifs d’une résidence, mais peu se doutent qu’il s’agite également une structure pouvant contribuer à faire une économie d’énergie dans tout le bâtiment. Effectivement, on connait tous les avantages d’avoir une véranda. Par ailleurs, elle offre bien d’autres avantages à ses utilisateurs. Ici, nous allons parler des bénéfices qu’elle peut offrir en termes de consommation d’énergie, surtout si elle a été fabriquée suivant la norme RT 2012. Zoom sur le sujet.

Véranda : lumière et énergie naturelles

Comme nous le savons, il s’agit ici d’une structure intérieure faisant partie intégrante de la maison parce qu’elle peut se présenter comme étant une pièce à vivre supplémentaire. De ce fait, la véranda doit avoir les mêmes caractéristiques que le reste de la maison. Si elle est faite à partir de matériaux performants comme le verre et l’aluminium, elle doit être accompagnée d’une bonne isolation. De cette manière, la structure contribue à apporter plus de lumière et de chaleur dans la maison. Les rayons de soleil qui vont pénétrer dans la maison à travers la véranda seront ainsi traduits en chaleur et lumière pouvant alimenter l’intérieur. Afin que ce phénomène puisse être possible, il convient d’équiper la véranda avec un double vitrage et une isolation optimale. De ce fait, elle peut se transformer en chauffage naturel. Il est possible de consulter les sites qui proposent des vérandas modernisées si toutefois vous doutez de ces informations. Vous verrez qu’il est tout à fait faisable d’avoir plus de confort et de faire plus d’économie rien qu’en installant une véranda née de la dernière génération. De plus, toutes les constructions ayant une relation avec la maison devront faire l’objet d’une isolation conditionnée selon les normes.

Comment faire de l’économie grâce à la véranda ?

L’installation d’une véranda facilite l’entrée de la lumière et de la chaleur du soleil au sein de l’habitation. De ce fait, vous pouvez avoir un gain en chauffage et minimiser l’utilisation de vos appareils de chauffage domestique. Aussi, grâce au double vitrage, l’isolation est respectée et le confort thermique s’installe automatiquement. Le temps d’utilité de tous les dispositifs de chauffage est donc réduit. Il en est de même pour la climatisation parce qu’en permettant une grande ouverture sur la véranda, vous pouvez augmenter le volume d’air se diffusant dans votre maison durant la canicule de l’été. Pour avoir plus de rendement, il est conseillé de préférer les modèles avec un large vitrage qui facilite la pénétration du soleil. Et, cela va de soi, il faut également bien choisir l’orientation de la structure pour qu’elle puisse être bien en contact avec le soleil.

Par ailleurs, il est aussi possible actuellement d’investir dans une véranda bioclimatique qui a le grand avantage d’être programmable pour permettre une accumulation rapide de la chaleur et une circulation agréable de l’air. Une large gamme de produits de ce genre est proposée sur le marché et vous pouvez aussi commander une structure sur mesure si les modèles standards ne vous conviennent pas.

Comment sécuriser une véranda ?

La véranda est un espace par nature fragile avec ses vitrages qui peuvent être brisé facilement. Les intrus peuvent ainsi pénétrer facilement dans votre maison à travers la véranda. Il est ainsi essentiel de bien protéger la véranda pour pouvoir garantir la sécurité d’ensemble de votre maison et aussi pour pouvoir profiter de la véranda. Zoom sur les moyens de sécurisation d’une véranda.

Opter pour des vitrages plus performants

Finis les vitrages qui se cassent aisément, on a maintenant à notre disposition des vitrages qui présentent un niveau de résistance élevé contre les effractions. C’est le cas des verres feuilletés à doubles ou même à triple vitrage. Ce sont des vitrages qui disposent plusieurs couches de verres séparées entre eux par des films PVB transparents. Ces vitrages se caractérisent par le fait qu’ils retardent l’effraction. En effet, les intrus (cambrioleurs) auront du mal à les briser. De plus, même cassé, ce genre de vitrage demeure en place, mais ne s’éparpille pas comme les autres vitrages, et ce, grâce au film PVB. Les cambrioleurs ne pourront pas ainsi introduire leur bras à travers le vitrage même s’ils parviennent à le briser.

Équipez votre véranda de volets roulants

Les volets roulants sont d’excellentes barrières contre les intrusions dans votre véranda. Pour optimiser la sécurité de la véranda, songez à installer des volets roulants autour d’elle. Vous devez tous simplement tachez de ne pas oublier de fermer ces volets roulants quand vous quitter la maison. Pour éviter ce risque, optez pour les volets roulants domotiques qui s’ouvrent automatiquement la nuit et que vous pouvez aussi fermer à distance avec votre Smartphone. De plus, vous pouvez savoir à tout moment et peut importe ou vous vous trouvez si vos volets roulants domotiques sont bien fermés. Lorsque vous avez omis de les fermer, vous n’avez qu’à faire un simple clic sur votre Smartphone ou votre tablette et le tour est joué. Ils vous assurent ainsi une sécurité plus optimale.

Renforcer vos verrous

Ce ne sont pas uniquement les vitrages d’une véranda qui méritent une bonne sécurisation, la porte aussi doit faire l’objet d’un renforcement pour assurer encore plus la sûreté de votre véranda et donc de votre maison. Vous pouvez par exemple installer dans votre véranda une porte blindée. C’est une porte qui se démarque par sa résistance remarquable. Toutefois, une simple porte dotée munie d’une serrure multi points procure également une sécurité renforcée.

Installez des systèmes d’alarme

Vous pouvez aussi utiliser des systèmes d’alarmes maison pour sécuriser votre véranda. Faisant partie intégrante du système d’alarme de l’ensemble d’une résidence, les équipements d’alarmes d’une véranda ressemblent à toutes les autres alarmes. En général, on installe différentes sortes de capteurs à côté des vitrages ou de la porte de votre véranda ou à l’intérieur de la véranda elle-même : détecteur de bruit, détecteur d’intrusion. Ces détecteurs enclenchent la sirène alarme quand ils captent une intrusion ou un brisement de verre.

D’ailleurs, ces systèmes d’alarme sont aussi domotisés. Ils peuvent être connectés au Smartphone du propriétaire de la maison ou à une entreprise de télé surveillances. Les signaux de détresse sont ainsi transmis directement par le système d’alarme vers les résidents ou vers l’entreprise de télé surveillance pour qu’ils agissent en conséquence.

Par ailleurs, l’installation de caméras de vidéo surveillance dans la véranda est une bonne technique pour améliorer la sécurisation d’une véranda. Domotisées également, ces caméras vous permettent de visionner depuis votre Smartphone à tout moment ce qui se passe dans votre véranda même si vous n’êtes pas chez vous.

Équipez votre résidence d’éclairages à la pointe de la technologie

Une résidence bien éclairée est une résidence à l’abri des intrusions de toute nature. En effet, les cambrioleurs réfléchissent à deux fois avant d’entrer dans une maison dotée de luminaires d’extérieurs. Parmi ces luminaires d’extérieur, le projecteur avec détecteur de mouvement doit être mentionné. C’est une lampe qui se distingue par la puissance de la lumière qu’elle émet. Grâce à son détecteur de mouvement, il peut s’allumer automatiquement quand il capte un mouvement. Placé aux proximités de votre véranda, il peut contribuer pleinement à sa sécurisation.

Véranda en kit ou sur-mesure ?

Une pièce à vivre en pleine lumière, la véranda séduit de plus en plus de foyer. L’implantation et l’orientation de la véranda ont été étudiées de façon à ce qu’elle ne soit pas trop exposée au soleil au risque de devenir invivable ? Vous devez maintenant faire le choix entre l’acheter en kit ou le faire faire sur mesure. Pour en savoir un peu plus sur les deux, suivez le guide.

La véranda en kit pour l’installation plus simplifiée.

L’achat de la véranda en kit consiste à se faire livrer les vérandas prêtes à poser, c’est-à-dire prédécoupées et prépercées. Il vous suffit alors de les monter comme pour tous les équipements en kit. Si vous n’avez pas les qualités d’un bricoleur aguerri, veuillez faire appel à un bricoleur pour une installation parfaite en peu de temps.

Bien entendu, elles sont proposées en taille et en forme standard dans les magasins ce qui rend la personnalisation impossible. Vous devriez donc vous préparer à faire les ajustements nécessaires pour que votre surface puisse accueillir la véranda à la perfection.

Les vérandas en kit sont également plus abordables, mais vous ne pouvez choisir ni le support ni les vitrages. Le nettoyage des vérandas en kit est plus facile et elles sont aussi plus robustes, vous trouverez plusieurs vendeurs qui offrent une garantie de dix ans.

Les contraintes thermiques sont aussi bien respectées pour le sur-mesure que pour certaines vérandas en kit (renseignez-vous bien sur les matériaux des vérandas en kit). Et les démarches administratives sont les mêmes. À savoir, une déclaration à la mairie pour une surface en dessous de 20 m² et au-delà, une demande d’autorisation.

Le sur-mesure pour satisfaire au mieux les besoins.

Pour remplir vos attentes de surface optimale selon votre terrain, la solution sur mesure est faite pour vous. Vous serrez servi quelque soit la forme que vous voulez. Aussi, pour les supports et le vitrage, vous avez le large choix. Vous pouvez ainsi vous conformer aux dernières innovations sur les matériaux.

Pour la finition, la personnalisation peut se faire à souhait en fonction du style que vous voulez donner à votre demeure.

La limite de vos envies sera votre budget. En effet, le coût de revient de la véranda sera en fonction des coûts des matériaux, de la dimension évidemment, et aussi des tarifs de votre artisan.

Comparatif de prix entre la véranda en kit ou le sur mesure

Pour la véranda faite sur mesure, le coût des fournitures pour une surface allant de 10 à 20 m² s’élève de 10 000 à 30 000 euros pour la véranda en PVC, 15 000 à 45 000 euros pour le bois, 15 000 et 50 000 euros pour l’aluminium, 30 000 à 55 000 euros pour le fer forgé ou l’acier. Au-delà des 20 m², le prix va au m² à raison de 1200 à 2800 euros, fournitures et mains d’œuvres comprises.

Pour la véranda en kit, vous en trouverez à partir de 2 000 euros qui peuvent atteindre 15 000 euros pour une aire allant de 10 à 20 m² hors pose et sans les ajustements nécessaires sur le terrain.

Je veux faire construire ma véranda : que dit la loi ?

Vous souhaitez offrir à votre famille un lieu tranquille pour vous détendre durant les beaux temps ? Vous projetez de construire une véranda ? C’est une excellente idée. Pourtant, sachez que comme toute installation, la construction d’une véranda doit s’accompagner d’une démarche législative. Que dit donc la loi ? Découvrez dans cet article, les démarches à suivre pour la construction d’une véranda en matière de législation.

Le plan local d’urbanisme (P.L.U.)

La véranda est actuellement considérée comme une construction pérenne. Voilà pourquoi, elle doit à tout prix respecter le plan local d’urbanisme ou P.L.U. Il s’agit d’un document légal qui se destine pour encadrer les constructions, l’architecture ainsi que l’implantation au niveau local de celles-ci. Le PLU vous permet également de savoir la distance à respecter avec vos voisins. En feuilletant ce document, vous allez connaître les formes ainsi que les matériaux autorisés pour la conception d’une véranda. Certes, ce plan fixe les règles de mise en œuvre pour la construction de cette installation. Vous pouvez consulter ce plan chez le Mairie.

Le permis de construire ou déclaration de travaux ?

Si vous avez un projet de véranda inférieure à 20 m², une déclaration de travaux suffit pour avoir l’autorisation à le réaliser. Sachez que cela est à faire auprès de votre mairie. Cette surface peut être portée jusqu’à 40 m² si vous possédez un P.L.U. ou un P.O.S. Il est à savoir qu’une déclaration de travaux dure 1 mois afin d’assurer que votre véranda respecte les règles d’urbanismes et de construction de votre commune. Bien évidemment, vous pouvez directement commencer les travaux de construction une fois que vous avez adressé à votre mairie le courrier de confirmation avec accusé de réception.

Par contre, si la superficie de votre future véranda est supérieure à 20 m², une demande de permis de construire reste obligatoire. Celle-ci est à remettre au sein de votre maire ou encore à la DDE locale. De même, pour les la construction d’une véranda sans création de surface d’où les travaux doivent modifier la destination des locaux ou l’aspect de votre habitat, un permis de construire est à faire.

Comment effectuer les démarches ?

La déclaration des travaux d’une véranda se fait avec un document nommé CERFA numéro 13 703*03 disponible auprès de votre mairie. Vous pouvez l’avoir par une simple demande. Ce document est également disponible sur internet sur le site service-public.fr. Une fois le document rempli, vous pouvez le poser à la main ou envoyer par lettre recommandée à la mairie. Normalement, vous allez donc avoir un reçu sur lequel vous allez trouver la date à laquelle vous pouvez commencer les travaux.

Pour la demande de permis de construire, sachez que 4 exemplaires sont à déposer à la mairie. Aussi, vous allez recevoir un reçu qui indique la date du commencement des travaux. En cas de refus, vous pouvez déposer un recours amiable à la mairie et un recours judiciaire au tribunal.

Quand faire appel à un architecte ?

Il est vrai que faire recours à un professionnel en architecture permet de dépenser une fortune, mais il existe des cas où vous devez le faire. De plus, seuls les spécialistes vous offrent une excellente qualité de travail. Si la superficie de votre future véranda ainsi que celle de votre maison va au-delà des 170 m², l’appel à un architecte est obligatoire dès l’accomplissement des premières démarches administratives. De plus, les plans d’architecte en appui de votre permis de construire assurent l’administration.

Construire sa véranda en toute sérénité

Cette jolie pièce ou galerie vitrée qui jouxte la maison, nombreux en sont séduits. La véranda offre une pièce supplémentaire à la maison avec avantages la luminosité absolue et la pleine vue sur le jardin. Un certain nombre de paramètres doivent être pris en compte avant de se lancer dans la construction d’une véranda ce que nous livrons dans le présent article.

La construction d’une véranda nécessite-t-elle une autorisation de la mairie ?

Dépendant de l’emplacement de votre demeure ainsi que de l’organisation de votre commune, l’autorisation peut être nécessaire ou une déclaration suffit. En tout cas, veuillez aviser votre mairie. Conformément au coefficient d’occupation du sol, la possibilité d’extension doit être étudiée. À titre indicatif, pour une construction externe de moins de 20 m², une simple déclaration suffit avant d’entamer les travaux. Sinon, une demande de permis de construire est requise.

Comment implanter la véranda ?

L’emplacement de votre véranda dépend de la forme de la maison préexistante et de l’ensemble de la propriété. Au rez-de-chaussée ou en étage, cet emplacement doit être minutieusement déterminé. Vous pouvez, entre autres, opter pour la véranda en épi, en appui, en « L » avec noué, en « L » avec arêtier, encastrée ou encore intégrée à la maison. En tout cas, pour une étude adaptée à votre espace et surtout de votre budget, adressez-vous à un professionnel.

Quelle orientation pour sa véranda ?

Étant donné que la véranda est fortement exposée au soleil, il faut bien penser à son emplacement pour éviter la surchauffe de la pièce au risque de la rendre inconfortable, voire invivable, et par conséquent réduire à néant les investissements injectés dans le projet de construction. Cette orientation sous-entend la position de votre véranda sur les quatre points cardinaux. La bonne orientation de votre véranda dépend aussi de la région où vous vivez. Mais, où que ce soit, l’Ouest n’est pas la meilleure option en raison de l’exposition accentuée au soleil et au vent dominant ; et au Sud, votre véranda peut être fonctionnelle le plus longtemps durant l’année.

Comment choisir la matière des supports ?

En fonction de votre goût, mais aussi et surtout de votre budget, les matières des supports de la véranda sont variées. On retrouve alors, le style traditionnel du bois, l’aspect moderne de l’aluminium, le caractère de bon isolant du PVC, et l’esthétique prestigieuse de l’acier ou le fer forgé. Outre les prix qui varient entre 15 000 et 50 000 euros, ces matières se distinguent par leur esthétique, leur isolation, leur durabilité dans le temps et aussi des modèles disponibles.

Qu’en est-il de l’isolation ?

L’isolation thermique de votre véranda est essentielle toujours pour la rendre confortable. Cette bonne isolation sera obtenue par la combinaison de matière de supports à bon coefficient isolant et un vitrage de qualité. La meilleure solution, du point de vue technique, sera la véranda en bois et un triple vitrage.

Pour se protéger des rayons de soleil, optez pour des stores, enrouleurs de préférence, pour ne pas cacher les vitres même lorsque les stores sont ouverts.

Comment aérer la véranda ?

Veillez également à l’aération de votre espace vitrée pour le garder agréable toute la journée. Ainsi, pensez à ouvrir toutes les ouvertures possibles (fenêtre, toit…) de temps en temps, sinon installer un dispositif de ventilation mécanique qui est équipé d’extracteurs d’air et d’aérateur.

Comment chauffer une véranda ?

La mise en place d’une véranda vous permet de profiter d’un bon moment de détente tout en profitant du soleil. Sachez qu’il est également possible de profiter de votre véranda, même en hiver. Mais, pour que vous puissiez bénéficier d’un maximum de confort, il est important de chauffer votre véranda. Cependant, le fait de chauffer votre véranda demande un savoir-faire exceptionnel. On vous conseille donc de trouver dans cet article les astuces à suivre pour bien chauffer votre véranda.

La mise en place d’un radiateur électrique

Une véranda est actuellement considérée comme une pièce à part entière d’une habitation. Pourquoi ne pas lui offrir un radiateur électrique ? D’ailleurs, c’est la solution la plus simple et la moins coûteuse qui s’offre à vous. D’ailleurs, cet appareil s’adapte parfaitement à n’importe quel type de véranda.

L’installation d’un chauffage à bois

Un poêle à bois ou à granulés est également une solution adaptée à vos besoins. C’est un équipement qui est tout à fait facile à mettre en place. Cependant, on vous conseille de demander l’aide d’un professionnel avant d’installer votre chauffage à bois. Grâce à son spectacle de feu, ce type de chauffage vous permet de passer un bon moment en famille dans une ambiance conviviale, tout en contemplant la neige tombée. Sachez également qu’un chauffage à bois offre un rendement exceptionnel. Ce qui vous permet de réaliser des économies sur votre facture d’énergie.

Opter pour une pompe à chaleur

Vous pouvez également opter pour l’installation d’une pompe à chaleur. Pour que vous puissiez réchauffer votre véranda en hiver et la rafraîchir en été, on vous conseille d’opter pour un modèle air-air. Grâce à son mode de fonctionnement, cet équipement capte les calories présentes dans l’air extérieur et les restitue sous forme de chaleur. C’est la solution parfaite pour chauffer une véranda en hiver.

Choisir la chaleur naturelle

Si vous n’avez pas les moyens d’acheter un équipement de chauffage de qualité, on vous conseille d’opter pour la chaleur naturelle. D’ailleurs, c’est une idée parfaite si vous avez besoin de garder le style naturel de votre véranda. En effet, grâce à leurs parois en verre, les vérandas captent facilement les rayons du soleil. Mais, pour que cette solution soit efficace, il est important de penser à la qualité d’isolation de votre véranda.

Comment choisir l’appareil de chauffage de votre véranda ?

Afin de ne pas vous tromper dans votre choix, il est important de tenir compte de certains critères. Pour cela, vous devez définir le futur usage de votre véranda. Le choix de votre chauffage dépend de l’utilisation de votre pièce.

Vous devez également penser au type de votre vitre. C’est un critère à ne pas négliger si vous souhaitez profiter d’une chaleur naturelle.

Si vous pensez que vous n’avez pas les compétences nécessaires pour trouver le chauffage idéal pour votre véranda, on vous conseille de toujours faire appel au service d’un professionnel. Il pourrait vous donner des astuces pour trouver l’appareil de chauffage idéal. Comme les autres pièces de votre habitation, une véranda nécessite une ambiance conviviale impressionnante.

Choisir le vitrage de sa véranda

Il se trouve plusieurs sortes de vitrages entre lesquels il vous est possible de décider, le tout est de bien connaitre les différentes implications de chaque modèle. Parmi les critères sur lesquels il vous est possible de vous baser, on peut mentionner le budget qui est à votre disposition.

Le vitrage simple

Il s’agit du modèle d’entrée de gamme, et il est possible de faire l’acquisition de celui-ci pour un prix plus que raisonnable. Composé d’une seule couche de verre, celui-ci se charge de fournir la fonction basique de laisser passer la lumière tout en évitant une trop grosse entrée de la chaleur ou bien du vent. L’un des points faibles de ce type de vitrage est son épaisseur et sa faible résistance. Ce type de vitrage peut en outre poser des soucis sur le plan de l’aération de la véranda.

Le double vitrage

Le simple fait d’utiliser deux vitres en même temps est une opportunité pour vous de bénéficier d’avantages bien plus intéressants que sur celui-ci. Par exemple, on peut mentionner une meilleure isolation thermique et phonique. En effet, on laisse généralement un petit espace entre les deux vitrages pour créer un mini-coussin d’air, qui se charge de capturer la chaleur, mais aussi une bonne partie des sons par la même occasion. Comme on peut s’y attendre, ce type de vitrage est plus onéreux que le premier.

Le double vitrage avec une isolation renforcée

On trouve les mêmes caractéristiques que le double vitrage, à la différence près qu’un gaz spécial est utilisé pour assurer une isolation renforcée de votre vitrage de véranda. Avec un tel gaz, les performances en termes d’isolation thermique et phonique seront bien plus intéressantes, et il sera possible de faire des économies encore plus grandes pour ce qui est de la consommation en énergie de chauffage. En outre, il vous faut prévoir un budget encore plus élevé que pour un double vitrage normal.

Le vitrage chauffant

Sur le marché, on a la possibilité de trouver des modèles de vitrages qui peuvent assurer le chauffage de l’emplacement concerné. Cela vous permet entre autres de limiter vos dépenses sur ce plan en particulier. S’il faut cependant prévoir un prix un peu élevé, il faut voir cela comme un investissement très intéressant, car cela vous permet de diminuer de 40% les besoins en chaleur dans les pièces qui sont concernées par la présence du vitrage en question.

Le vitrage spécial

Selon vos besoins, il est possible de faire la spécification des différentes caractéristiques du vitrage dont vous allez faire l’acquisition. Par exemple, vous pouvez faire la demande de la mise en place d’un filtre spécial qui ne laisse pas passer certains rayons du soleil qui sont plus nocifs pour la peau que les autres. Vous pouvez aussi demander une meilleure isolation sur le plan de l’acoustique. C’est une demande spéciale, aussi il vous faudra entrer en contact avec une compagnie spécialisée dans la conception de ce genre de produits. En collaborant avec eux, vous pourrez arriver à un résultat qui collera au mieux avec vos attentes.

Aménager une véranda : les 5 règles à connaître

Disposer d’une véranda c’est bien, mais disposer d’une véranda bien aménagée, c’est encore mieux ! Comment alors faire ? Découvrez les 5 règles à connaître absolument lors de l’aménagement d’une véranda.

1.Harmoniser la véranda et le reste de la maison

Certes, vous avez tenu compte du reste de votre maison lors du choix de la forme et des matériaux de votre véranda. Lors de l’aménagement de cette pièce, pensez également à faire la même chose. En fin de compte, vous devez préserver une certaine cohérence avec les autres pièces, et notamment les pièces avoisinantes.

2. Choisir un sol adapté

Pour éviter toute surprise désagréable, le choix du sol ne doit pas être pris à la légère. Puisque votre véranda est le lien avec l’extérieur et plus exactement, avec votre jardin le sol y sera mis à rude épreuve. Pour quelle solution devez-vous opter alors ? Tout d’abord, rayez de votre liste la moquette ! Le carrelage reste une option intéressante. Rien ne vous empêche également de miser pour le parquet. Assurez-vous tout simplement de la qualité et surtout de la résistance de celui-ci.

3. Miser pour des meubles appropriés

Il n’est pas toujours évident de savoir pour quel meuble miser pour sa véranda. Bien entendu, vous ne devez en aucun cas appuyer des meubles contre les vitres de la pièce ! Cela suppose donc que vous devez penser préalablement aux dimensions des meubles que vous envisagez d’y installer. Concernant le style, tout est question de goût et de préférence. Que diriez-vous par exemple d’opter pour des fauteuils en rotin avec des structures légères et lignes épurées ? Par contre, oubliez les meubles imposants et trop hauts, lesquels menaceront la vue.

4. Bien faire avec le mur restant

Si le mur restant est encore en bon état et surtout, s’il est toujours esthétique, pourquoi ne pas le garder ? Gare toutefois aux problèmes d’étanchéité. En revanche, si vous trouvez que ceci ne présente plus d’intérêt, pensez à le doubler. Ainsi, vous obtiendrez un mur parfaitement lisse.

5- Bien faire la pièce initiale

Pièce à part entière, la véranda est généralement destinée pour remplacer une autre pièce. Aussi, avant l’aménagement, songez à l’usage que vous souhaitez faire avec la pièce initiale. Qu’il s’agisse d’une vieille cuisine ou encore d’un vieux salon ou autre, les possibilités ne manquent pas. Là encore, pensez à préserver une certaine harmonie avec les autres pièces de votre maison.

Disposer d’une véranda c’est bien, mais disposer d’une véranda bien aménagée, c’est encore mieux ! Comment alors faire ? Découvrez les 5 règles à connaître absolument lors de l’aménagement d’une véranda.

Pour quel type de vérandas opter pour votre maison ?

L’idée d’une véranda offre tellement de possibilités que les raisons pour vouloir s’en offrir une ne manquent pas. L’une des raisons peut être un besoin d’agrandissement de la maison, pour avoir une pièce à vivre en plus. Une autre raison peut être aussi, pour avoir plus de lumière et de confort dans la maison. Quel qu’en soit la raison, il existe divers formes de vérandas. Il faut alors choisir ce qui sera plus adapté à sa demeure, et qui pourrait se fondre agréablement dans le style de la maison.

Lire la suite