Des économies d’énergie avec votre véranda, c’est possible !

Des économies d’énergie avec votre véranda, c’est possible !

Des économies d’énergie avec votre véranda, c’est possible !

La véranda fait partie des éléments décoratifs d’une résidence, mais peu se doutent qu’il s’agite également une structure pouvant contribuer à faire une économie d’énergie dans tout le bâtiment. Effectivement, on connait tous les avantages d’avoir une véranda. Par ailleurs, elle offre bien d’autres avantages à ses utilisateurs. Ici, nous allons parler des bénéfices qu’elle peut offrir en termes de consommation d’énergie, surtout si elle a été fabriquée suivant la norme RT 2012. Zoom sur le sujet.

Véranda : lumière et énergie naturelles

Comme nous le savons, il s’agit ici d’une structure intérieure faisant partie intégrante de la maison parce qu’elle peut se présenter comme étant une pièce à vivre supplémentaire. De ce fait, la véranda doit avoir les mêmes caractéristiques que le reste de la maison. Si elle est faite à partir de matériaux performants comme le verre et l’aluminium, elle doit être accompagnée d’une bonne isolation. De cette manière, la structure contribue à apporter plus de lumière et de chaleur dans la maison. Les rayons de soleil qui vont pénétrer dans la maison à travers la véranda seront ainsi traduits en chaleur et lumière pouvant alimenter l’intérieur. Afin que ce phénomène puisse être possible, il convient d’équiper la véranda avec un double vitrage et une isolation optimale. De ce fait, elle peut se transformer en chauffage naturel. Il est possible de consulter les sites qui proposent des vérandas modernisées si toutefois vous doutez de ces informations. Vous verrez qu’il est tout à fait faisable d’avoir plus de confort et de faire plus d’économie rien qu’en installant une véranda née de la dernière génération. De plus, toutes les constructions ayant une relation avec la maison devront faire l’objet d’une isolation conditionnée selon les normes.

Comment faire de l’économie grâce à la véranda ?

L’installation d’une véranda facilite l’entrée de la lumière et de la chaleur du soleil au sein de l’habitation. De ce fait, vous pouvez avoir un gain en chauffage et minimiser l’utilisation de vos appareils de chauffage domestique. Aussi, grâce au double vitrage, l’isolation est respectée et le confort thermique s’installe automatiquement. Le temps d’utilité de tous les dispositifs de chauffage est donc réduit. Il en est de même pour la climatisation parce qu’en permettant une grande ouverture sur la véranda, vous pouvez augmenter le volume d’air se diffusant dans votre maison durant la canicule de l’été. Pour avoir plus de rendement, il est conseillé de préférer les modèles avec un large vitrage qui facilite la pénétration du soleil. Et, cela va de soi, il faut également bien choisir l’orientation de la structure pour qu’elle puisse être bien en contact avec le soleil.

Par ailleurs, il est aussi possible actuellement d’investir dans une véranda bioclimatique qui a le grand avantage d’être programmable pour permettre une accumulation rapide de la chaleur et une circulation agréable de l’air. Une large gamme de produits de ce genre est proposée sur le marché et vous pouvez aussi commander une structure sur mesure si les modèles standards ne vous conviennent pas.

Comment sécuriser une véranda ?

Comment sécuriser une véranda ?

La véranda est un espace par nature fragile avec ses vitrages qui peuvent être brisé facilement. Les intrus peuvent ainsi pénétrer facilement dans votre maison à travers la véranda. Il est ainsi essentiel de bien protéger la véranda pour pouvoir garantir la sécurité d’ensemble de votre maison et aussi pour pouvoir profiter de la véranda. Zoom sur les moyens de sécurisation d’une véranda.

Opter pour des vitrages plus performants

Finis les vitrages qui se cassent aisément, on a maintenant à notre disposition des vitrages qui présentent un niveau de résistance élevé contre les effractions. C’est le cas des verres feuilletés à doubles ou même à triple vitrage. Ce sont des vitrages qui disposent plusieurs couches de verres séparées entre eux par des films PVB transparents. Ces vitrages se caractérisent par le fait qu’ils retardent l’effraction. En effet, les intrus (cambrioleurs) auront du mal à les briser. De plus, même cassé, ce genre de vitrage demeure en place, mais ne s’éparpille pas comme les autres vitrages, et ce, grâce au film PVB. Les cambrioleurs ne pourront pas ainsi introduire leur bras à travers le vitrage même s’ils parviennent à le briser.

Équipez votre véranda de volets roulants

Les volets roulants sont d’excellentes barrières contre les intrusions dans votre véranda. Pour optimiser la sécurité de la véranda, songez à installer des volets roulants autour d’elle. Vous devez tous simplement tachez de ne pas oublier de fermer ces volets roulants quand vous quitter la maison. Pour éviter ce risque, optez pour les volets roulants domotiques qui s’ouvrent automatiquement la nuit et que vous pouvez aussi fermer à distance avec votre Smartphone. De plus, vous pouvez savoir à tout moment et peut importe ou vous vous trouvez si vos volets roulants domotiques sont bien fermés. Lorsque vous avez omis de les fermer, vous n’avez qu’à faire un simple clic sur votre Smartphone ou votre tablette et le tour est joué. Ils vous assurent ainsi une sécurité plus optimale.

Renforcer vos verrous

Ce ne sont pas uniquement les vitrages d’une véranda qui méritent une bonne sécurisation, la porte aussi doit faire l’objet d’un renforcement pour assurer encore plus la sûreté de votre véranda et donc de votre maison. Vous pouvez par exemple installer dans votre véranda une porte blindée. C’est une porte qui se démarque par sa résistance remarquable. Toutefois, une simple porte dotée munie d’une serrure multi points procure également une sécurité renforcée.

Installez des systèmes d’alarme

Vous pouvez aussi utiliser des systèmes d’alarmes maison pour sécuriser votre véranda. Faisant partie intégrante du système d’alarme de l’ensemble d’une résidence, les équipements d’alarmes d’une véranda ressemblent à toutes les autres alarmes. En général, on installe différentes sortes de capteurs à côté des vitrages ou de la porte de votre véranda ou à l’intérieur de la véranda elle-même : détecteur de bruit, détecteur d’intrusion. Ces détecteurs enclenchent la sirène alarme quand ils captent une intrusion ou un brisement de verre.

D’ailleurs, ces systèmes d’alarme sont aussi domotisés. Ils peuvent être connectés au Smartphone du propriétaire de la maison ou à une entreprise de télé surveillances. Les signaux de détresse sont ainsi transmis directement par le système d’alarme vers les résidents ou vers l’entreprise de télé surveillance pour qu’ils agissent en conséquence.

Par ailleurs, l’installation de caméras de vidéo surveillance dans la véranda est une bonne technique pour améliorer la sécurisation d’une véranda. Domotisées également, ces caméras vous permettent de visionner depuis votre Smartphone à tout moment ce qui se passe dans votre véranda même si vous n’êtes pas chez vous.

Équipez votre résidence d’éclairages à la pointe de la technologie

Une résidence bien éclairée est une résidence à l’abri des intrusions de toute nature. En effet, les cambrioleurs réfléchissent à deux fois avant d’entrer dans une maison dotée de luminaires d’extérieurs. Parmi ces luminaires d’extérieur, le projecteur avec détecteur de mouvement doit être mentionné. C’est une lampe qui se distingue par la puissance de la lumière qu’elle émet. Grâce à son détecteur de mouvement, il peut s’allumer automatiquement quand il capte un mouvement. Placé aux proximités de votre véranda, il peut contribuer pleinement à sa sécurisation.

Isolation thermique renforcée : l’atout de nos vitrages

Au premier abord, l’obtention d’une isolation thermique optimale semble être une tâche insurmontable. Chaque année, nous dépensons des sommes considérables dans le chauffage d’intérieur pour faire face à l’hiver. Un autre dilemme est la dispersion inéluctable de la chaleur ambiante dans la maison. La consommation énergétique abusive est un fléau qui touche plusieurs foyers autour du globe.

Ces dernières années, des systèmes d’isolation thermique plus performants ont vu le jour et ont révolutionné le concept. En renforçant le vitrage de nos fenêtres, il est à présent possible de se rassurer compte tenu des fonctionnalités optimisées qu’il apporte. Investir dans ces dispositifs vous procure une meilleure rentabilité et toujours plus d’économie.

Désormais, le renforcement du vitrage est considéré comme l’une des techniques les plus recommandées en termes d’isolation que ce soit au niveau sonore que thermiques. À part cela, il assure le confort des occupants et offre une garantie de durabilité sur un long terme. D’ailleurs, les concepteurs n’ont cessé d’innover et répondre au besoin des consommateurs. Ils ont conçu des triples vitrages encore plus performants en termes de réduction de la transmission thermique.

Les vitrages à isolation thermique renforcés font déjà l’unanimité sur le marché et constitue une valeur sure recommandable pour tous types d’habitat et présente des avantages sans pareil. Pour connaître davantage ses atouts, n’hésitez pas à continuer la lecture et laisser vous séduire par la qualité de ces vitres.

Isolation thermique renforcée, c’est quoi exactement

En général, pour assurer la bonne performance sur l’isolation thermique, le double vitrage propose la meilleure solution pour la renforcer. C’est dans ce terme de double vitrage que nous pouvons observer l’isolation renforcée. En effet, l’une des vitres est donc conçue pour isoler l’extérieur de la maison et l’autre pour l’intérieur. Relié par un argon, ce gaz leur permet d’optimiser sa performance thermique.

Ce système de double vitrage a une fonctionnalité confondante, car il se pose sur un principe des couches superposées pour minimiser les amoindrissements de chaleur à l’intérieur de la maison. Autrement dit, l’un des vitrages doit coopérer comme une sorte de bouclier thermique et la couche d’argon lui permet de créer une séparation dans le pont thermique pour que l’autre vitrage soit moins impacté par le froid ou la chaleur et peut rétablir une lumière extérieure sans évoquer des ondes sonores ou de la température.

Les atouts du vitrage à isolation renforcée

Ce système combine plusieurs dispositifs qui ont pour but d’améliorer le confort des occupants. Ses doubles feuilles de verre permettent d’optimiser l’isolation thermique en gagnant plus de performance possible grâce à l’argon situé entre les deux feuilles. Ainsi, son épaisseur très étanche limite acoustiquement les bruits venant de l’extérieur. Par rapport à sa qualité, il permet d’isoler au maximum votre maison pour pouvoir économiser de l’énergie incontestable et surtout de réduire sa facture énergétique. Fortement adaptés aux régions soumises aux zones plus tempérées, cette solution ITR ou isolation thermique renforcée fournisse une incontournable amélioration au niveau de confort de ces habitants.

Véranda en kit ou sur-mesure ?

Véranda en kit ou sur-mesure ?

Une pièce à vivre en pleine lumière, la véranda séduit de plus en plus de foyer. L’implantation et l’orientation de la véranda ont été étudiées de façon à ce qu’elle ne soit pas trop exposée au soleil au risque de devenir invivable ? Vous devez maintenant faire le choix entre l’acheter en kit ou le faire faire sur mesure. Pour en savoir un peu plus sur les deux, suivez le guide.

La véranda en kit pour l’installation plus simplifiée.

L’achat de la véranda en kit consiste à se faire livrer les vérandas prêtes à poser, c’est-à-dire prédécoupées et prépercées. Il vous suffit alors de les monter comme pour tous les équipements en kit. Si vous n’avez pas les qualités d’un bricoleur aguerri, veuillez faire appel à un bricoleur pour une installation parfaite en peu de temps.

Bien entendu, elles sont proposées en taille et en forme standard dans les magasins ce qui rend la personnalisation impossible. Vous devriez donc vous préparer à faire les ajustements nécessaires pour que votre surface puisse accueillir la véranda à la perfection.

Les vérandas en kit sont également plus abordables, mais vous ne pouvez choisir ni le support ni les vitrages. Le nettoyage des vérandas en kit est plus facile et elles sont aussi plus robustes, vous trouverez plusieurs vendeurs qui offrent une garantie de dix ans.

Les contraintes thermiques sont aussi bien respectées pour le sur-mesure que pour certaines vérandas en kit (renseignez-vous bien sur les matériaux des vérandas en kit). Et les démarches administratives sont les mêmes. À savoir, une déclaration à la mairie pour une surface en dessous de 20 m² et au-delà, une demande d’autorisation.

Le sur-mesure pour satisfaire au mieux les besoins.

Pour remplir vos attentes de surface optimale selon votre terrain, la solution sur mesure est faite pour vous. Vous serrez servi quelque soit la forme que vous voulez. Aussi, pour les supports et le vitrage, vous avez le large choix. Vous pouvez ainsi vous conformer aux dernières innovations sur les matériaux.

Pour la finition, la personnalisation peut se faire à souhait en fonction du style que vous voulez donner à votre demeure.

La limite de vos envies sera votre budget. En effet, le coût de revient de la véranda sera en fonction des coûts des matériaux, de la dimension évidemment, et aussi des tarifs de votre artisan.

Comparatif de prix entre la véranda en kit ou le sur mesure

Pour la véranda faite sur mesure, le coût des fournitures pour une surface allant de 10 à 20 m² s’élève de 10 000 à 30 000 euros pour la véranda en PVC, 15 000 à 45 000 euros pour le bois, 15 000 et 50 000 euros pour l’aluminium, 30 000 à 55 000 euros pour le fer forgé ou l’acier. Au-delà des 20 m², le prix va au m² à raison de 1200 à 2800 euros, fournitures et mains d’œuvres comprises.

Pour la véranda en kit, vous en trouverez à partir de 2 000 euros qui peuvent atteindre 15 000 euros pour une aire allant de 10 à 20 m² hors pose et sans les ajustements nécessaires sur le terrain.

A quel moment changer ses fenêtres ?

A quel moment changer ses fenêtres ?

Les fenêtres font partie des éléments indispensables d’une habitation. Au-delà de leur aspect esthétique, les fenêtres sont importantes, car elles protègent votre logement contre divers aléas climatiques, tout en laissant entrer la lumière naturelle. Lorsque celles-ci sont abîmées, elles ne sont plus capables de remplir correctement leurs fonctions et de ce fait, elles nécessitent une certaine réparation ou un remplacement rapide.

Quand réaliser le changement des fenêtres de votre maison ?

La plupart des fenêtres possèdent d’une durée de vie de 15 à 20 ans. Par ailleurs, si vous n’étiez pas le propriétaire de la maison, il y aurait une forte chance que vous pouvez les moderniser selon vos envies. Plusieurs techniques simples sont envisageables afin de déterminer si les fenêtres ont besoin d’être changées ou non, notamment :

1-Vos fenêtres rencontrent des difficultés au niveau de son ouverture et sa fermeture

Si vous constatez que certaines fenêtres coincent au moment de leur ouverture ou fermeture, il est probable que vous soyez prises avec un problème. Si les fenêtres nécessitent vos forces lors de son ouverture ou encore ne restent pas ouvertes, c’est un signe concret du vieillissement. Si les cadres de vos fenêtres sont fabriqués à partir du bois, ils peuvent être sensibles à la croissance ainsi qu’au rétrécissement au fil des saisons et de ce fait, ils devront être remplacés par conséquent.

2-Vous constater une hausse incessante de la facture de votre électricité

Durant la journée froide, essayez de rester près de votre fenêtre et touchez les vitres. Si les vitres semblent beaucoup plus froides et qu’elles sont parfaitement gelées, il est grand temps de réaliser le remplacement. Si l’air peut s’échapper de vos fenêtres, que ce soit dans les espaces autour du cadre ou à travers le verre, vous aurez probablement remarqué la hausse de votre facture d’électricité. Les fenêtres les plus anciennes sont souvent dotées de simple vitrage et dans ce cas, celles-ci seront très sensibles aux fuites.

3-Les fenêtres sont mal posées

Si vos fenêtres n’ont pas été bien posées, il se peut qu’elles laissent échapper beaucoup d’air et compromettent la qualité de l’air. Cela a pour effet sur la facture de votre chauffage ainsi que la climatisation. Face à un tel cas, il est grand temps de remplacer toute la fenêtre. Si les fuites autour du cadre ne sont pas trop sévères, il est recommandé de sceller les fenêtres avant de décider la réalisation d’une rénovation complète.

4-Vos cadres de fenêtres sont altérés

Un autre signe révélateur indiquant que le remplacement s’avère nécessaire est, lorsque vous remarquez que vos cadres se décomposent de plus en plus. Comme nous l’avons dit plus haut, les cadres en bois sont les plus touchés. Sachez que les dommages causés par l’eau affectent non seulement la performance de vos fenêtres, mais également la qualité de l’air à l’intérieur de l’habitation. Notez bien que l’apparition des moisissures constitue un vrai problème pour la santé. Si vous remarquez que vos cadres de fenêtres rencontrent des pourritures, pensez immédiatement à les changer.

Quelle porte, pour quel intérieur ?

Quelle porte, pour quel intérieur ?

Les portes intérieures jouent un rôle indispensable dans l’habitation. Elle permet de délimiter les espaces ou de séparer les pièces, tout en isolant les pièces de la maison. Désormais, elles font parties intégrantes du décor quel que soit le type choisi. On les choisit selon le prix, leur résistance, sans oublier le design qui s’invite harmonieusement dans la partie. On fait le point.

À chaque espace, son type de porte intérieure

Pour les pièces maîtresses comme les toilettes ou les chambres, choisissez de préférence les portes pleines capables de préserver l’intimité à l’intérieur. En revanche, quant aux pièces en enfilade telles que le salon et la salle à manger, opter pour des portes vitrées s’avère la meilleure solution. Ainsi, votre espace bénéficie d’une excellente luminosité. Concernant la chambre d’enfant, vous aurez la possibilité de vous tourner vers des portes acoustiques qui vont diminuer le bruit par rapport à des blocs porte standards.

Par ailleurs, on peut trouver également des portes isothermiques qui sont en mesure de protéger du froid tout en isolant complètement la pièce. Ce type est idéal pour séparer la cuisine de l’entrée du garage ou être installer à proximité de l’entrée. Ces portes sont équipées en effet d’un coefficient d’isolation thermique comprise entre 1,2 et 1,3 W/m².K.

Battante ou coulissante : Quelle ouverture choisir ?

En effet, les portes battantes sont loin d’être les plus répandues en France. Équipées d’une porte et d’une huisserie reliée à la maçonnerie, celles-ci ne s’ouvrent que d’un côté, en fonction de l’emplacement de la poignée. Ce type est à éviter dans les petits espaces. Tandis que les portes coulissantes coulissent le long d’un rail haut et d’un guide au sol pour bénéficier d’un gain de place. Souvent vitrées, les portes coulissantes sont design, conçues spécialement pour plusieurs pièces comme la cuisine, la salle de bains.

Portes intérieures alvéolaires ou pleines ?

Si vous souhaitez privilégier une porte entrée de gamme et moins cher, les portes dites alvéolaires sont conçues spécialement pour vous. L’intérieur est composé de nids d’abeille et d’air et elle sonne creux qui s’avère beaucoup plus fragile par rapport à une porte en bois. Pour améliorer leur résistance, il faut choisir une porte dont le nid d’abeille est plus serré et les parements sont à deux faces et plus épais. Peu importe le matériau choisi pour les portes pleines, celles-ci se distinguent notamment car elles sont plus cossues et donc plus solides.

Quel budget prévoir pour une porte intérieure ?

Une habitation est équipée en moyenne de 4 à 5 portes intérieures, à raison de 4 pleines et d’une vitrée (moyenne sur une maison de 5 pièces). On peut dire que le budget constitue l’un des critères pour bien choisir sa porte intérieure. La fourchette de prix est ainsi de 25 euros pour une porte basique alvéolaire jusqu’à plus de 3000 euros pour certains blocs porte très design y compris le verre ou la fibre optique. En moyenne, prévoyez 45 euros pour un bloc porte alvéolaire prêt à peindre de qualité avec dimensions standard de 204 x 73 cm.

Quels matériaux pour ses fenêtres

Quels matériaux pour ses fenêtres

Vous êtes en train de réfléchir aux bons matériaux à utiliser pour vos fenêtres? Effectivement, ce n’est pas évident. Il faut tenir compte de l’isolation, la résistance, facilité d’entretien, etc. Il y a aussi la question de l’esthétique et certainement du prix. Tout cela doit être pris en compte pour avoir les cadres de fenêtres les plus performants qui soient. Si vous avez besoin d’aide, voici justement un petit comparatif des différents types de matériaux pour fenêtres.

Partir sur une fenêtre en bois

Le bois se reconnaît de par son charme naturel et son authenticité. Il affiche une assez bonne isolation thermique tout en donnant du cachet à votre menuiserie. Les fenêtres de bois sont disponibles dans plusieurs essences à savoir le chêne, le bois exotique, et les bois résineux. Le chêne allie robustesse et design. Il se distingue des autres du fait de sa facilité d’entretien et son caractère chaleureux. Quant au bois exotique, c’est une solution très économique à l’achat. C’est la raison pour laquelle les fenêtres en bois exotique sont les préférés de la majorité des ménages. Elles sont résistantes et particulièrement commodes. Le seul souci c’est qu’elles exigent d’être traitées régulièrement. Enfin, en ce qui concerne les bois résineux, ils séduisent de par leur bon rapport qualité-prix et leur beauté naturelle. Ils conviennent parfaitement pour la fabrication du cadre de votre fenêtre.

Concernant les inconvénients des fenêtres en bois, elles demandent un entretien régulier pour pouvoir durer dans le temps. Il y a aussi le fait qu’elles s’avèrent être un investissement de départ très onéreux.

Une fenêtre en PVC

Le PVC est le choix par excellence pour la conception des châssis de fenêtre. Pour cause, il s’adapte à tous les types et formats de votre menuiserie. C’est un matériau qui dure dans le temps et qui est très abordable à l’achat. Il n’est ni altérable ni fragile. En clair, les fenêtres en PVC résistent facilement aux contraintes climatiques et à la corrosion. Aussi, ce matériau a la particularité d’être performant et écologique. Sans parler de son aspect isolant et à la fois robuste. Ce type de fenêtre peut être un excellent allié pour réduire les nuisances sonores de l’extérieur ainsi que les tentatives d’effraction. En terme d’esthétique, elles ont tout pour plaire. Les fenêtres en PVC peuvent revêtir la forme et la finition voulues voire même celle du bois si nécessaire. Une chose est sûre, elles sauront redonner du pep’s à votre style d’aménagement.

Pour ce qui est de ses inconvénients, il faut vous méfier des offres trop alléchantes à l’achat au risque d’obtenir une menuiserie de mauvaise qualité. Et même si l’entretien d’une fenêtre en PVC semble simple, il faut faire attention à ses joints et à ses ailes de fixations. En cas de doute, il serait préférable de demander l’aide d’un professionnel.

Comment atténuer les bruits venant de l’extérieur ?

Dans une ville urbaine, loin des paysages campagnards et paisibles, un dilemme majeur est rencontré par la quasi-totalité des habitants, c’est la pollution sonore. C’est un phénomène qui est présent depuis l’aube des temps. Une exposition consécutive et excessive aux effets sonores peut gravement nuire à la santé. Provenant notamment de la circulation, ou de la densité de la population dans les rues, ils pourraient causer des troubles d’audition, de sommeil ou d’hypertension. En raison d’une mauvaise isolation, certaines habitations peuvent être soumises à la présence de nuisances sonores.

Étant donné que le bruit est omniscient, il est important de mettre en place un système d’isolation performante pour atténuer ces nuisances provenant de l’extérieur afin de préserver la santé des occupants. Au fil des années, les chercheurs ont commencé à élaborer des dispositifs innovants pour améliorer notre confort.

De ce fait, selon les exigences des résidents, nous pouvons distinguer deux types de solution en matière d’isolation pour éviter la pénétration des sons à travers la maison. Dans cet article, nous allons vous procurer quelques astuces pour atténuer et réduire l’exposition aux bruits et ainsi avoir une vie paisible et loin du chahut extérieur.

Optez pour une isolation performante

Généralement, il existe deux types de mode d’isolation : phonique et acoustique. Les bruits peuvent causer une importante dégradation au niveau du confort intérieur. Pour atténuer efficacement ces nuisances sonores, la première étape que vous devez faire est de procéder à un traitement acoustique de la pièce en faisant appel à un professionnel. Ce traitement peut déterminer la solution d’isolation adéquate à votre maison. Ensuite, il vous proposera une mise en œuvre d’une isolation phonique pour éliminer tous les ponts phoniques de la maison.

Pour obtenir une isolation parfaite, il faut renforcer l’étanchéité de n’importe quelle ouverture existante dans votre maison (fenêtre, volet, les vitrages, etc.)Pour la fenêtre, misez sur la pose des joints, par rapport aux volets, pensez à les équiper de caissons isolés et pour la toiture, équipez-la d’un isolant thermo-acoustique. Cela vous permet de gagner de la tranquillité et du confort dans votre demeure. Par contre, vous pouvez aussi opter pour des fenêtres à doubles vitrages qui offrent une parfaite isolation à la fois thermique et phonique.

Réduire les bruits venant de l’intérieur

La mise en place d’un système d’isolation efficace pour réduire les bruits venants de l’extérieur est chose aisée. Maintenant qu’en est-il des bruits provenant de l’intérieur même de la demeure, c’est-à-dire des déflagrations et sons produits la télévision, lave-vaisselle ou autre appareil dans la maison.

Comment faire pour les atténuer ? Afin d’y remédier, optimisez l’absorption acoustique de vos équipements qui produisent des bruits pour qu’ils ne soient pas maintenus par des cloisons légères ou des supports extrêmement rigides.

Par ailleurs, pour que le bruit ne soit pas propagé, le choix sur l’installation d’une cloison acoustique intérieur en guise de séparation des pièces s’avère être une excellente idée. Une solution simple et efficace, elle doit avoir une couche isolante pour éviter toutes sortes de bruits produits dans la salle et éviter sa propagation.

Comment habiller les fenêtres de sa maison

Après vos portails, vos fenêtres constituent les premiers éléments observables de votre logement. C’est une ouverture qui laisse franchir la lumière et le vent de l’extérieur à l’intérieur, un bon système d’aération. Les fenêtres méritent très certainement une attention toute particulière, compte tenu des avantages qu’elles vous offrent dont : retenir et empêcher les bruits, les intempéries de pénétrer à l’intérieur d’une maison. De ce fait, cet élément doit être décoré dans un souci purement d’ordre esthétique à notre demeure.Voici quelques conseils exposant les diverses façons d’habiller les fenêtres.

Les différents styles d’habillement d’une fenêtre

En général, pour habiller une fenêtre, le plus important est de connaître le but recherché par l’occupant, est-ce pour juste avoir une bonne isolation, de l’intimité ou autres. Pour autant, nous pouvons distinguer plusieurs types d’habillement de fenêtre à savoir les rideaux, des accessoires incontournables pour donner un charme particulier. Le rideau, c’est l’accessoire le plus courant, il permet de transmettre un sentiment de convivialité et de confort. Doté de motifs et de couleurs différentes, vous avez l’embarras du choix.

Ainsi, il existe plusieurs variétés de rideaux ayant chacun leurs caractéristiques et possède un fort impact dans la décoration. D’autre part, il permet de corriger et de cacher divers défauts aperçus lors de l’ouverture et de donner un aspect très harmonieux.

Ensuite, les stores qui ont pour rôle de protéger votre maison contre une forte exposition néfaste de soleil et permettent par ailleurs de faire entrer la lumière de façon tamiser. Ils stabilisent la quantité de lumière entrante pour que les résidents. Ces objets vos redonner un aspect moderne et contemporain à votre domicile.

Et enfin, les panneaux japonais, le pus stylé de tout, ils apportent une touche très particulière, presque exotique et élégante, en dégageant une belle atmosphère agréable avec sa propriété sans pli et lisse. Ils s’adaptent parfaitement à toutes les pièces de la maison et sont disponibles pour toute utilisation comme voilage, papier, tissu, bambou et aussi en métal, pratiquement à tous les besoins des clients.

Astuces d’habillements pour différentes pièces

Pour habiller une fenêtre, vous pouvez tout aussi bien choisir de placer quelques éléments de décorations sur rebords. Embellissez-les en utilisant des pots de fleurs, des livres, des sculptures qui correspondent à votre identité. Chaque fenêtre de chaque pièce est dotée d’une fonction unique et devrait être habillée en raccord à celle-ci. Comme dans une chambre, on privilégie davantage les rideaux occultant pour être plus de confort lors du sommeil et une exposition moindre à la lumière. Dans une perspective différente, vous pouvez opter pour des panneaux japonais dont le but de jouer aux couleurs qu’ils apportent et harmoniser le tout à votre chambre. Cependant, dans le salon, l’entrée de lumière est plus importante, et dans ce cas, préférez des voilages légers, ils sont très efficaces et cohérents à cet attribut. Ensuite, dans la cuisine, adoptez des revêtements plus pratiques comme les stores, qui résistent à la forte température et à la chaleur. Et pour terminer, dans la salle de bain, vous pouvez aussi opter des accessoires comme les stores ou les panneaux japonais pour redonner à cette pièce l’éclat qu’elle mérite d’avoir.

Comprendre la norme qui encadre vos fenêtres

Comprendre la norme qui encadre vos fenêtres

Avant de vous lancer dans l’achat de votre future fenêtre, il est important de savoir tous les labels et normes qui l’encadrent. Obligatoires ou simplement recommandés, nous vous aidons à les décrypter. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à suivre ce guide.

Les labels et normes nécessaires pour choisir ses fenêtres

Il est recommandé de savoir et de comprendre les différents normes et labels qui encadrent les fenêtres pour faire le bon choix pour ses fenêtres. Pas forcément obligatoires, mais plutôt recommandés, ils sont gages de qualités.

Le marquage CE

Le marquage CE, est obligatoire sur tous les produits fabriqués en Europe, mais n’oubliez pas qu’il n’est cependant pas gage de qualité qui ne fait aucune classification de produits. En somme, CE certifie que les fenêtres sont en conformité avec les exigences déterminées par les normes européennes.

La norme NF

Il s’agit ici d’un gage de qualité et de sécurité. Cette norme est fortement recommandée et non pas obligatoire. À titre informatif, les fenêtres attestées NF sont des produits contrôlés par un organisme indépendant qui assure la qualité des fenêtres. Pour cela, nous vous recommandons d’opter pour les fenêtres certifiées de cette norme.

CEKAL : une certification destinée au vitrage

La certification Cekal atteste la qualité et l’étanchéité du vitrage de vos fenêtres. Cette dernière assure l’aptitude à l’emploi ainsi que la durabilité des vitrages. Par ailleurs, elle permet aux fabricants et aux professionnels de bien justifier leurs engagements au niveau de la responsabilité décennale. Ceci vous garantit lorsque vous rencontrez d’éventuels dommages après la construction durant 10 ans.

Le classement AEV

AEV désigne en effet la résistance de la menuiserie à l’Air, l’Eau et au Vent. Pour une étanchéité à l’air, l’imperméabilité à l’air est notée de 1 à 4. Tandis que l’étanchéité à l’eau est notée sur une échelle de 1A (très faible) à 9A (très bonne). La performance moyenne est ainsi aux alentours de 4A ou 5A. Enfin, l’étanchéité au vent est marquée selon 2 critères à savoir la résistance à la pression de 1 à 5 et la déformation de la fenêtre est de A à C. Ainsi, une résistance au vent 5C est donc parfaite.

En fonction de la zone géographique, les performances recommandées peuvent ne pas se ressembler. À titre d’exemple, dans le Sud, la résistance au vent est beaucoup plus importante, alors que dans le nord, ce sera plutôt la résistance à l’air qui sera primordiale.

Le label CSTBAT

Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment assure une bonne performance selon trois critères. Ce sont la perméabilité à l’air A, l’étanchéité à l’eau E et la résistance au vent V : (AEV). En outre, c’est un gage de garantie des performances de la fenêtre. Notez bien que les fenêtres certifiées par ce label sont également sous garantie.

Le label Acotherm

Ce label garantit la bonne isolation thermique et acoustique des fenêtres. Celui-ci est illustré par une abréviation Ac, suivie d’un chiffre de 1 à 4.