Catégorie dans Fenêtres

Fenêtres : s’équiper sans se tromper

Avec une offre pléthorique, choisir ses fenêtres n’est pas toujours chose facile. Comment alors faire le bon choix ? Découvrez les réponses dans ce post.

Pour quel matériau opter avant tout ?

Là, 3 options s’offrent à vous : le bois, le PVC et l’aluminium. Pour faire le bon choix, il convient de prendre en compte des avantages, mais aussi des inconvénients de chaque matériau. Sans oublier que votre budget pourra également influencer votre choix. Les fenêtres en bois restent indémodables. Le bois est un matériau qui ne manque pas d’atouts. Il s’agit d’un excellent isolant, mais pas seulement. Matériau plus esthétique, plus chaleureux et recyclable, il assure également une durabilité exemplaire. Les risques de déformations sont nuls. Le prix des fenêtres en bois peut constituer un frein à l’achat toutefois. Sans oublier que le bois requiert un traitement et donc, un entretien particulier.

Les fenêtres en PVC rencontrent pour leur part un très grand succès actuellement. Matériau moderne, le PVC s’intègre facilement dans les constructions existantes. Il est surtout apprécié pour sa facilité d’entretien. Retenez en outre que le PC assure une isolation optimale et surtout, ne craint pas les agressions extérieures. Comparé aux autres matériaux, il est le plus abordable du marché. Seule ombre au tableau : le PVC n’est pas adapté aux grands formats.

Particulièrement choisies des particuliers, les fenêtres en aluminium restent également une option intéressante que ce soit lors d’une construction neuve ou dans une maison ancienne. Chic, moderne, et résistant, l’aluminium est très simple à manier. Recyclable, ce matériau ne risque pas de rouiller. Et contrairement à la PVC, il est adapté aux grandes fenêtres. Bonne nouvelle : les fabricants mettent tout en œuvre désormais pour offrir des fenêtres alu avec une excellente performance d’isolation thermique.

Bien entendu, lors de l’achat, rien ne vous empêche de combiner deux matériaux.

Quel type d’ouverture ?

Maintenant que vous avez une certaine idée sur le matériau idéal, vous devez penser au type d’ouverture. Là, deux options s’offrent à vous : soit vous misez pour un seul et même type de fenêtre dans toute votre maison, soit vous choisissiez l’ouverture en fonction de la pièce. La deuxième option reste la plus recommandée.

Dans votre chambre, dites oui à une ouverture classique ainsi qu’à une ouverture oscillo-battant. Dans votre salon, l’oscillo-battant reste également la meilleure solution pour une fenêtre standard et une porte fenêtre. Si vous voulez installer une baie vitrée, pensez à une baie coulissante et à oscillo-battant. Une baie de ce type fera toute la différence, surtout en printemps.

Et pour quelle ouverture opter dans la cuisine ? Si la pièce est plutôt exigüe, privilégiez les fenêtres coulissantes. La fenêtre à guillotine est envisageable également.

Dans votre salle de bains, votre choix se fera en fonction de la taille de votre fenêtre, mais aussi de l’accès à celle-ci. L’oscillo-battant reste aussi une option envisageable pour davantage d’aération. En optant pour le vitrage dépoli, vous ne pouvez que préserver votre intimité. Néanmoins, rien ne vous empêche d’opter pour un store intégré.

Pour quel type de vitrage devez-vous miser ?

Le choix du vitrage n’est pas à prendre à la légère. N’oubliez pas que de la qualité de celui-ci dépendra sa performance d’isolation thermique. Cette capacité d’isolation variera selon le coefficient de coefficient de transmission thermique (Uw). Plus ceci est faible, plus le vitrage est isolant. Pour faire le bon choix, tenez compte de l’orientation de votre pièce. Si cette dernière est orientée plein nord, optez pour le triple vitrage (avec un coefficient de transmission thermique de 1,5 W/m2.K, voire moins). Si votre pièce est orientée plein sud, vous pouvez miser pour le double vitrage. Pour que la protection solaire soit optimale, préférez un vitrage de contrôle solaire. Ce type de vitrage est surtout recommandé si vous faites le choix d’une baie vitrée. Le double vitrage acoustique pour sa part reste idéal dans un environnement bruyant et plus exactement si les fenêtres donneront sur une rue bruyante.

Fenêtre et porte-fenêtre : bien les choisir

Les fenêtres jouent des rôles très importants dans un bâtiment. Elles permettent l’éclairage à l’intérieur de la maison pendant la journée. Ces organes de l’habitation participent également à l’obtention d’un bon confort thermique et acoustique. Sans oublier la ventilation et l’occultation. Les fenêtres aussi ont un rôle à jouer dans l’esthétique de la maison. C’est pourquoi il faut bien les choisir.

Bien choisir les matériaux

Le choix du matériau est essentiel puisque l’efficacité et la solidité de la fenêtre en dépendent. Surtout qu’il y a sur le marché de nombreux matériaux de construction.

La fenêtre ne aluminium est très tendance et possède de multiples avantages. L’aluminium est un matériau résistant, isolant, décoratif et très malléable. De plus, il est disponible en plusieurs coloris sans parler du fait que ce l’aluminium est écologique et ne nécessite aucun entretien.

La fenêtre en PVC est surtout choisie pour son prix abordable. Le PVC présente également de bonnes qualités comme l’esthétique et sa praticité. Mais la faiblesse de ce matériau est bien connue de tout le monde : sa fragilité.

La fenêtre en bois est un classique. Le bois a pendant très longtemps tenu la première place dans la construction. Ce matériau est en effet design et chaleureux. De plus, il existe des essences de bois de très bonne qualité. Cependant, il a besoin d’être entretenu régulièrement.

Bien choisir le vitrage

Le double vitrage est le plus performant. Son principe est simple, deux vitres juxtaposées sont espacées d’une lame d’air ou d’un gaz comme l’argon ou le krypton. Ce système est très performant en termes d’isolation thermique et même acoustique. Il réduit considérablement la déperdition de chaleur. Cela permet de faire une grande économie d’énergie. Donc une porte-fenêtre à double vitrage ne vous assurera pas que l’esthétique et la luminosité, elle garantira également le confort thermique et la protection acoustique.

Bien choisir le système d’ouverture

Vous avez le choix entre trois types de système d’ouverture : basculante, pivotante ou coulissante. Le plus courant est l’ouverture pivotante ou ouverture « à la française ». Les battants s’ouvrent vers l’extérieur de la maison. Ce système est compatible à tout type de fenêtre. Les fenêtres et portes-fenêtres peuvent s’ouvrir jusqu’à 180 °. De ce fait, elles ont besoin d’une grand espace d’ouverture.

L’ouverture basculante est surtout utilisée pour les fenêtres de toit. Le ventail pivote autour d’un axe central. La fenêtre s’ouvre en haut vers l’intérieur et en bas vers l’extérieur du bâtiment. Ce système a l’avantage de pouvoir s’ouvrir en temps de pluie et son entretien est facile puisqu’on peut le retourner des deux côtés.

Le système le plus sophistiqué est sans doute l’ouverture coulissante. Son fonctionnement est simple : un ventail glisse d’un côté sur un autre. Ce type d’ouverture est très pratique pour les façades étroites. Et même avec la fenêtre à galandage, les vantaux sont totalement dissimulés dans le mur. Ce système d’ouverture présente quelques inconvénients. La fenêtre est plutôt difficile à entretenir. Et en cas de mauvaise installation, elle laisse passer l’air.

Il est à noter que vous pouvez combiner plusieurs systèmes d’ouverture.

Des fenêtres pour la réglementation thermique

La règlementation dans la construction a été longuement étudiée pour concilier bien-être et écologie. Depuis la première règlementation thermique (RT) en 1974, les objectifs ont évolué en fonction de l’avancée de la technologie dans le domaine du génie civil et aussi de la situation thermique de la planète. De ce fait, les RT 1974, 1982, 1988, 2000, 2007, 2012 et prochainement celle de 2020 ont défini des buts qui poussent également les chercheurs à développer les matériaux de construction pour se conformer à cette règlementation. En l’occurrence, les matériaux et les dimensions des portes et fenêtres sont clairement mentionnés dans ces règlementations. Pour votre nouvelle construction, nous vous livrons ici les caractéristiques que devraient avoir vos fenêtres compte tenu de la règlementation en vigueur, mais également pour anticiper la nouvelle RT 2020.

Fenêtre selon la règlementation thermique en vigueur RT 2012

La règlementation que vous devriez prendre en compte en ce moment est celle de 2012 si votre projet est prévu pour cette année 2019. Cette RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie de la maison. En se basant sur les prescriptions de la RT 2012, les fenêtres devront remplir les conditions de performance énergétique qui est mesurée à l’aide de son isolation thermique de la vitre (Uw), sa transmission de chaleur naturelle (Sw) et sa transmission de la lumière (Lw).

L’étanchéité de la fenêtre qui est mesurée par l’indice réglementaire Q4 PaSurf est aussi à respecter. Cet indice est le ratio du débit de fuites d’air à 4 Pascals (exprimé en m³ d’air par heure) rapporté à la surface de parois froides hors plancher bas du bâtiment (exprimée en m²). Il est exprimé en m³/ (h.m²). La valeur maximale du Q4 PaSurf doit être de 0,6 m³/ (h.m²) en maison individuelle et de 1,0 m³/ (h.m²) en immeuble collectif.

La règlementation thermique à venir RT 2020

Dans le cadre de cette règlementation thermique déjà en vigueur depuis 2018 pour les bâtiments publics qui servent de modèle pour les nouvelles constructions privées à partir du 01/01/2021, le terme BEPOS pour Bâtiment à Énergie Positive sera de plus en plus en vogue en succession à la BBC ou Bâtiment à Basse Consommation. L’objectif de la RT2020 est de faire produire aux nouveaux bâtiments plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

De nombreuses dispositions seront à mettre en application pour atteindre ce but, entre autres les caractéristiques de la fenêtre ayant un coefficient thermique global Uw ≤ 0,8 W/m².k, associée à un triple vitrage Ug = 0,7 W/m².K au minimum et ayant un facteur solaire Sw ≥ 0,38. Il faut dire alors que l’application des règlementations thermiques dans la construction est un avantage pour la préservation de l’environnement, mais également un moyen de faire dépenser moins les propriétaires vu que les consommations seront considérablement réduites passant de 50kWhEP/m²/an pour la RT2012 à quasiment 0kWhEP/m²/an pour la RT 2020. Sachant les coûts de la construction d’une maison selon la RT 2020 sera supérieur à celle selon la RT 2012 en raison du développement des matériaux de construction et aussi de l’amélioration de la technique de construction, on peut dire que se conformer à cette nouvelle règlementation est un bon investissement pour limiter les charges sur l’énergie à venir.

Des fenêtres connectées pour une maison au confort et à la sécurité sur-mesure

Puisque les fenêtres constituent des éléments occupant une place très importante dans une maison, elles méritent une attention particulière. Et parce que la domotique offre plus de simplicité et beaucoup de confort pour tout un chacun, elle peut s’appliquer sur toutes les structures nécessitant plus de sécurité. Notamment, les fenêtres font parties de ces dernières. Si ce système est généralement utilisé dans les constructions neuves, des possibilités existent aussi pour les adapter à une maison existante, lors d’une rénovation. Découvrez dans cette rubrique tous les avantages qu’une fenêtre connectée peut vous procurer.

Fenêtres connectées : présentation

À l’heure actuelle, la maison connectée n’est plus une nouveauté puisque le concept a déjà pris une grande place dans la vie de beaucoup. Elle offre une multitude de fonctionnalités pouvant simplifier considérablement le quotidien de leur utilisateur notamment au niveau du confort et de la sécurité. La fenêtre connectée prend part dans ce système domotique en apportant plus d’aisance au niveau du système de fermeture et d’ouverture tout en offrant une économie d’énergie assez importante. Selon l’architecture de la maison, et en fonction de la menuiserie, dont l’ouverture et la fermeture de la fenêtre, l’ajustement se réalise au moment de la construction ou de la rénovation du logement. Plusieurs fonctionnalités sont possibles grâce à ce système domotique. Pour une maison en rénovation, les poignées intelligentes sont l’option la plus prisée parce qu’elles peuvent s’adapter à la structure qui existe déjà. Cette poignée intelligente est connectée au système domotique de la maison et peut, par exemple, prévenir l’ouverture imprévue de la fenêtre. Les fenêtres connectées se synchronisent également avec le système de chauffage de la maison pour faire le plus d’économie d’énergie parce qu’en cas d’ouverture ou de fermeture, le chauffage peut s’activer ou se désactiver.

Confort et sécurité optimale

Comme vous pouvez vous en douter, un tel système offre un confort d’utilisation vraiment optimal. Il facilite à la fois l’utilisation des appareils domestiques et occasionne une baisse de consommation importante. Question sécurité, la fenêtre connectée offre plus de garantie et de protection parce que l’utilisateur a le contrôle total sur elle. Compte tenu du fait que l’ouverture et la fermeture peuvent être pilotées, la possibilité d’effraction est complètement supprimée parce que l’accès y est limité. Donc, l’utilisateur peut avoir la gestion de ses fenêtres même en étant loin de sa maison grâce au mode de pilotage à distance. Aussi, parce que les fenêtres connectées interagissent avec le reste des appareils de la maison, l’alarme se déclenche immédiatement en cas d’intrusion ou d’une ouverture non programmée.

Par ailleurs, sans aucun doute, le confort thermique de la maison est également respecté en la présence de fenêtres connectées. Lors même de l’installation des équipements pour le système, la question sur l’isolation est mise en avant. Les fenêtres s’accommodent donc du taux de température environnant pour gérer la température à l’intérieur de la maison. Sachez toutefois que pour réaliser un tel projet, il est impératif de passer par un professionnel en la matière.