Catégorie dans Fenêtres

A quel moment changer ses fenêtres ?

Les fenêtres font partie des éléments indispensables d’une habitation. Au-delà de leur aspect esthétique, les fenêtres sont importantes, car elles protègent votre logement contre divers aléas climatiques, tout en laissant entrer la lumière naturelle. Lorsque celles-ci sont abîmées, elles ne sont plus capables de remplir correctement leurs fonctions et de ce fait, elles nécessitent une certaine réparation ou un remplacement rapide.

Quand réaliser le changement des fenêtres de votre maison ?

La plupart des fenêtres possèdent d’une durée de vie de 15 à 20 ans. Par ailleurs, si vous n’étiez pas le propriétaire de la maison, il y aurait une forte chance que vous pouvez les moderniser selon vos envies. Plusieurs techniques simples sont envisageables afin de déterminer si les fenêtres ont besoin d’être changées ou non, notamment :

1-Vos fenêtres rencontrent des difficultés au niveau de son ouverture et sa fermeture

Si vous constatez que certaines fenêtres coincent au moment de leur ouverture ou fermeture, il est probable que vous soyez prises avec un problème. Si les fenêtres nécessitent vos forces lors de son ouverture ou encore ne restent pas ouvertes, c’est un signe concret du vieillissement. Si les cadres de vos fenêtres sont fabriqués à partir du bois, ils peuvent être sensibles à la croissance ainsi qu’au rétrécissement au fil des saisons et de ce fait, ils devront être remplacés par conséquent.

2-Vous constater une hausse incessante de la facture de votre électricité

Durant la journée froide, essayez de rester près de votre fenêtre et touchez les vitres. Si les vitres semblent beaucoup plus froides et qu’elles sont parfaitement gelées, il est grand temps de réaliser le remplacement. Si l’air peut s’échapper de vos fenêtres, que ce soit dans les espaces autour du cadre ou à travers le verre, vous aurez probablement remarqué la hausse de votre facture d’électricité. Les fenêtres les plus anciennes sont souvent dotées de simple vitrage et dans ce cas, celles-ci seront très sensibles aux fuites.

3-Les fenêtres sont mal posées

Si vos fenêtres n’ont pas été bien posées, il se peut qu’elles laissent échapper beaucoup d’air et compromettent la qualité de l’air. Cela a pour effet sur la facture de votre chauffage ainsi que la climatisation. Face à un tel cas, il est grand temps de remplacer toute la fenêtre. Si les fuites autour du cadre ne sont pas trop sévères, il est recommandé de sceller les fenêtres avant de décider la réalisation d’une rénovation complète.

4-Vos cadres de fenêtres sont altérés

Un autre signe révélateur indiquant que le remplacement s’avère nécessaire est, lorsque vous remarquez que vos cadres se décomposent de plus en plus. Comme nous l’avons dit plus haut, les cadres en bois sont les plus touchés. Sachez que les dommages causés par l’eau affectent non seulement la performance de vos fenêtres, mais également la qualité de l’air à l’intérieur de l’habitation. Notez bien que l’apparition des moisissures constitue un vrai problème pour la santé. Si vous remarquez que vos cadres de fenêtres rencontrent des pourritures, pensez immédiatement à les changer.

Quels matériaux pour ses fenêtres

Vous êtes en train de réfléchir aux bons matériaux à utiliser pour vos fenêtres? Effectivement, ce n’est pas évident. Il faut tenir compte de l’isolation, la résistance, facilité d’entretien, etc. Il y a aussi la question de l’esthétique et certainement du prix. Tout cela doit être pris en compte pour avoir les cadres de fenêtres les plus performants qui soient. Si vous avez besoin d’aide, voici justement un petit comparatif des différents types de matériaux pour fenêtres.

Partir sur une fenêtre en bois

Le bois se reconnaît de par son charme naturel et son authenticité. Il affiche une assez bonne isolation thermique tout en donnant du cachet à votre menuiserie. Les fenêtres de bois sont disponibles dans plusieurs essences à savoir le chêne, le bois exotique, et les bois résineux. Le chêne allie robustesse et design. Il se distingue des autres du fait de sa facilité d’entretien et son caractère chaleureux. Quant au bois exotique, c’est une solution très économique à l’achat. C’est la raison pour laquelle les fenêtres en bois exotique sont les préférés de la majorité des ménages. Elles sont résistantes et particulièrement commodes. Le seul souci c’est qu’elles exigent d’être traitées régulièrement. Enfin, en ce qui concerne les bois résineux, ils séduisent de par leur bon rapport qualité-prix et leur beauté naturelle. Ils conviennent parfaitement pour la fabrication du cadre de votre fenêtre.

Concernant les inconvénients des fenêtres en bois, elles demandent un entretien régulier pour pouvoir durer dans le temps. Il y a aussi le fait qu’elles s’avèrent être un investissement de départ très onéreux.

Une fenêtre en PVC

Le PVC est le choix par excellence pour la conception des châssis de fenêtre. Pour cause, il s’adapte à tous les types et formats de votre menuiserie. C’est un matériau qui dure dans le temps et qui est très abordable à l’achat. Il n’est ni altérable ni fragile. En clair, les fenêtres en PVC résistent facilement aux contraintes climatiques et à la corrosion. Aussi, ce matériau a la particularité d’être performant et écologique. Sans parler de son aspect isolant et à la fois robuste. Ce type de fenêtre peut être un excellent allié pour réduire les nuisances sonores de l’extérieur ainsi que les tentatives d’effraction. En terme d’esthétique, elles ont tout pour plaire. Les fenêtres en PVC peuvent revêtir la forme et la finition voulues voire même celle du bois si nécessaire. Une chose est sûre, elles sauront redonner du pep’s à votre style d’aménagement.

Pour ce qui est de ses inconvénients, il faut vous méfier des offres trop alléchantes à l’achat au risque d’obtenir une menuiserie de mauvaise qualité. Et même si l’entretien d’une fenêtre en PVC semble simple, il faut faire attention à ses joints et à ses ailes de fixations. En cas de doute, il serait préférable de demander l’aide d’un professionnel.

Comment atténuer les bruits venant de l’extérieur ?

Dans une ville urbaine, loin des paysages campagnards et paisibles, un dilemme majeur est rencontré par la quasi-totalité des habitants, c’est la pollution sonore. C’est un phénomène qui est présent depuis l’aube des temps. Une exposition consécutive et excessive aux effets sonores peut gravement nuire à la santé. Provenant notamment de la circulation, ou de la densité de la population dans les rues, ils pourraient causer des troubles d’audition, de sommeil ou d’hypertension. En raison d’une mauvaise isolation, certaines habitations peuvent être soumises à la présence de nuisances sonores.

Étant donné que le bruit est omniscient, il est important de mettre en place un système d’isolation performante pour atténuer ces nuisances provenant de l’extérieur afin de préserver la santé des occupants. Au fil des années, les chercheurs ont commencé à élaborer des dispositifs innovants pour améliorer notre confort.

De ce fait, selon les exigences des résidents, nous pouvons distinguer deux types de solution en matière d’isolation pour éviter la pénétration des sons à travers la maison. Dans cet article, nous allons vous procurer quelques astuces pour atténuer et réduire l’exposition aux bruits et ainsi avoir une vie paisible et loin du chahut extérieur.

Optez pour une isolation performante

Généralement, il existe deux types de mode d’isolation : phonique et acoustique. Les bruits peuvent causer une importante dégradation au niveau du confort intérieur. Pour atténuer efficacement ces nuisances sonores, la première étape que vous devez faire est de procéder à un traitement acoustique de la pièce en faisant appel à un professionnel. Ce traitement peut déterminer la solution d’isolation adéquate à votre maison. Ensuite, il vous proposera une mise en œuvre d’une isolation phonique pour éliminer tous les ponts phoniques de la maison.

Pour obtenir une isolation parfaite, il faut renforcer l’étanchéité de n’importe quelle ouverture existante dans votre maison (fenêtre, volet, les vitrages, etc.)Pour la fenêtre, misez sur la pose des joints, par rapport aux volets, pensez à les équiper de caissons isolés et pour la toiture, équipez-la d’un isolant thermo-acoustique. Cela vous permet de gagner de la tranquillité et du confort dans votre demeure. Par contre, vous pouvez aussi opter pour des fenêtres à doubles vitrages qui offrent une parfaite isolation à la fois thermique et phonique.

Réduire les bruits venant de l’intérieur

La mise en place d’un système d’isolation efficace pour réduire les bruits venants de l’extérieur est chose aisée. Maintenant qu’en est-il des bruits provenant de l’intérieur même de la demeure, c’est-à-dire des déflagrations et sons produits la télévision, lave-vaisselle ou autre appareil dans la maison.

Comment faire pour les atténuer ? Afin d’y remédier, optimisez l’absorption acoustique de vos équipements qui produisent des bruits pour qu’ils ne soient pas maintenus par des cloisons légères ou des supports extrêmement rigides.

Par ailleurs, pour que le bruit ne soit pas propagé, le choix sur l’installation d’une cloison acoustique intérieur en guise de séparation des pièces s’avère être une excellente idée. Une solution simple et efficace, elle doit avoir une couche isolante pour éviter toutes sortes de bruits produits dans la salle et éviter sa propagation.

Comment habiller les fenêtres de sa maison

Après vos portails, vos fenêtres constituent les premiers éléments observables de votre logement. C’est une ouverture qui laisse franchir la lumière et le vent de l’extérieur à l’intérieur, un bon système d’aération. Les fenêtres méritent très certainement une attention toute particulière, compte tenu des avantages qu’elles vous offrent dont : retenir et empêcher les bruits, les intempéries de pénétrer à l’intérieur d’une maison. De ce fait, cet élément doit être décoré dans un souci purement d’ordre esthétique à notre demeure.Voici quelques conseils exposant les diverses façons d’habiller les fenêtres.

Les différents styles d’habillement d’une fenêtre

En général, pour habiller une fenêtre, le plus important est de connaître le but recherché par l’occupant, est-ce pour juste avoir une bonne isolation, de l’intimité ou autres. Pour autant, nous pouvons distinguer plusieurs types d’habillement de fenêtre à savoir les rideaux, des accessoires incontournables pour donner un charme particulier. Le rideau, c’est l’accessoire le plus courant, il permet de transmettre un sentiment de convivialité et de confort. Doté de motifs et de couleurs différentes, vous avez l’embarras du choix.

Ainsi, il existe plusieurs variétés de rideaux ayant chacun leurs caractéristiques et possède un fort impact dans la décoration. D’autre part, il permet de corriger et de cacher divers défauts aperçus lors de l’ouverture et de donner un aspect très harmonieux.

Ensuite, les stores qui ont pour rôle de protéger votre maison contre une forte exposition néfaste de soleil et permettent par ailleurs de faire entrer la lumière de façon tamiser. Ils stabilisent la quantité de lumière entrante pour que les résidents. Ces objets vos redonner un aspect moderne et contemporain à votre domicile.

Et enfin, les panneaux japonais, le pus stylé de tout, ils apportent une touche très particulière, presque exotique et élégante, en dégageant une belle atmosphère agréable avec sa propriété sans pli et lisse. Ils s’adaptent parfaitement à toutes les pièces de la maison et sont disponibles pour toute utilisation comme voilage, papier, tissu, bambou et aussi en métal, pratiquement à tous les besoins des clients.

Astuces d’habillements pour différentes pièces

Pour habiller une fenêtre, vous pouvez tout aussi bien choisir de placer quelques éléments de décorations sur rebords. Embellissez-les en utilisant des pots de fleurs, des livres, des sculptures qui correspondent à votre identité. Chaque fenêtre de chaque pièce est dotée d’une fonction unique et devrait être habillée en raccord à celle-ci. Comme dans une chambre, on privilégie davantage les rideaux occultant pour être plus de confort lors du sommeil et une exposition moindre à la lumière. Dans une perspective différente, vous pouvez opter pour des panneaux japonais dont le but de jouer aux couleurs qu’ils apportent et harmoniser le tout à votre chambre. Cependant, dans le salon, l’entrée de lumière est plus importante, et dans ce cas, préférez des voilages légers, ils sont très efficaces et cohérents à cet attribut. Ensuite, dans la cuisine, adoptez des revêtements plus pratiques comme les stores, qui résistent à la forte température et à la chaleur. Et pour terminer, dans la salle de bain, vous pouvez aussi opter des accessoires comme les stores ou les panneaux japonais pour redonner à cette pièce l’éclat qu’elle mérite d’avoir.

Comprendre la norme qui encadre vos fenêtres

Avant de vous lancer dans l’achat de votre future fenêtre, il est important de savoir tous les labels et normes qui l’encadrent. Obligatoires ou simplement recommandés, nous vous aidons à les décrypter. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à suivre ce guide.

Les labels et normes nécessaires pour choisir ses fenêtres

Il est recommandé de savoir et de comprendre les différents normes et labels qui encadrent les fenêtres pour faire le bon choix pour ses fenêtres. Pas forcément obligatoires, mais plutôt recommandés, ils sont gages de qualités.

Le marquage CE

Le marquage CE, est obligatoire sur tous les produits fabriqués en Europe, mais n’oubliez pas qu’il n’est cependant pas gage de qualité qui ne fait aucune classification de produits. En somme, CE certifie que les fenêtres sont en conformité avec les exigences déterminées par les normes européennes.

La norme NF

Il s’agit ici d’un gage de qualité et de sécurité. Cette norme est fortement recommandée et non pas obligatoire. À titre informatif, les fenêtres attestées NF sont des produits contrôlés par un organisme indépendant qui assure la qualité des fenêtres. Pour cela, nous vous recommandons d’opter pour les fenêtres certifiées de cette norme.

CEKAL : une certification destinée au vitrage

La certification Cekal atteste la qualité et l’étanchéité du vitrage de vos fenêtres. Cette dernière assure l’aptitude à l’emploi ainsi que la durabilité des vitrages. Par ailleurs, elle permet aux fabricants et aux professionnels de bien justifier leurs engagements au niveau de la responsabilité décennale. Ceci vous garantit lorsque vous rencontrez d’éventuels dommages après la construction durant 10 ans.

Le classement AEV

AEV désigne en effet la résistance de la menuiserie à l’Air, l’Eau et au Vent. Pour une étanchéité à l’air, l’imperméabilité à l’air est notée de 1 à 4. Tandis que l’étanchéité à l’eau est notée sur une échelle de 1A (très faible) à 9A (très bonne). La performance moyenne est ainsi aux alentours de 4A ou 5A. Enfin, l’étanchéité au vent est marquée selon 2 critères à savoir la résistance à la pression de 1 à 5 et la déformation de la fenêtre est de A à C. Ainsi, une résistance au vent 5C est donc parfaite.

En fonction de la zone géographique, les performances recommandées peuvent ne pas se ressembler. À titre d’exemple, dans le Sud, la résistance au vent est beaucoup plus importante, alors que dans le nord, ce sera plutôt la résistance à l’air qui sera primordiale.

Le label CSTBAT

Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment assure une bonne performance selon trois critères. Ce sont la perméabilité à l’air A, l’étanchéité à l’eau E et la résistance au vent V : (AEV). En outre, c’est un gage de garantie des performances de la fenêtre. Notez bien que les fenêtres certifiées par ce label sont également sous garantie.

Le label Acotherm

Ce label garantit la bonne isolation thermique et acoustique des fenêtres. Celui-ci est illustré par une abréviation Ac, suivie d’un chiffre de 1 à 4.

Travaux de rénovation et changement de fenêtres

Les fenêtres sont des éléments essentiels pour le confort de la pièce, car elles permettent, d’une part, de faire entrer la lumière du jour et l’air frais et, d’autre part, de confiner la chaleur et d’isoler les bruits. Le plus important est que les fenêtres nous protègent également des intrusions. Ainsi, quand l’étanchéité de vos fenêtres ne permet plus de remplir ces fonctions, il est temps de les rénover. De plus, les changements climatiques et l’évolution des réglementations thermiques font que vos fenêtres vétustes ne correspondent plus à vos besoins énergétiques. Parlons alors des choses à prendre en considération pour vos travaux de changement de vos fenêtres.

Les certifications pour des fenêtres performantes

Selon la réglementation thermique 2012, l’étanchéité de la fenêtre, mesurée par l’indice Q4 PaSurf, devra être inférieur ou égale à 0,6 m³/ (h.m²) pour une maison individuelle. Évidemment, nous ne pouvons pas l’estimer en allant au magasin, par contre, les certifications sur ces fenêtres nous assurent de leur performance. Ces certifications sont : la certification NF CSTBat, la certification A2P et la certification ACOTHERM, le label CEKAL, le Qualicoat et les menuiseries Qualimarine.

Il faut aussi noter que l’étanchéité de vos fenêtres dépend de celle des vitrages ainsi que celle du châssis. Ainsi, les indices à combiner pour une fenêtre bien isoler sont les coefficients Ug et Uf pour obtenir un coefficient Uw optimal. (Respectivement en notation française : Uv, Uc et Uf).

À titre indicatif, le simple vitrage n’est pas du tout un bon choix pour les vitres en raison de sa valeur Ug trop important. Quant au cadre, le bois et le PVC sont d’excellents isolants loin de l’aluminium et des autres métaux.

Les bons gestes avant de changer une fenêtre

Avant de changer vos fenêtres, le plus important est la prise de mesure de la fenêtre à changer. Mais avant cela, il faut bien étudier les besoins dans chaque pièce et échelonner les travaux. En d’autres termes, il ne faut pas changer toutes les fenêtres en même temps.

Une fois les dimensions des fenêtres rigoureusement prises, définissez les changements que vous voulez faire (vitres, cadres, la fenêtre entière) afin de savoir si vous devez demander une autorisation ou non. En effet, les changements pour des fenêtres identiques ne requièrent aucune autorisation c’est-à-dire pour une nouvelle fenêtre avec les mêmes dimensions et les mêmes matériaux que la précédente.

Après que vous êtes passé à la mairie, direction le magasin. Là-bas, assurez-vous des certifications mentionnées ci-dessus. Évaluez également l’étendue des garanties des produits que vous achetez.

Si vous avez besoin d’un poseur pour vos fenêtres, renseignez-vous sur ses travaux antérieurs.

Pour la finition de la pose, soyez vigilant sur le calfeutrage parfait entre le cadre et le mur pour ne pas laisser entrer l’air et compromettre l’isolation de la maison.

Les avantages financiers à retenir

Si vous respectez bien les instructions concernant l’isolation de votre fenêtre, vous devez avoir accès à différentes aides financières, à savoir : le crédit d’impôt, la subvention Anah, la prime à l’amélioration de l’habitat, les différents prêts à taux réduits et la réduction de la TVA à 5.5 % au lieu de 10 %.

Optez pour des fenêtres aluminium et réduisez votre facture énergétique !

Vous hésitez encore à choisir des fenêtres en aluminium ? Et si ces fenêtres vous permettent de réduire votre facture d’énergie et ainsi, de réaliser de belles économies ?

Comment les fenêtres aluminium peuvent-elles vous aider à réduire votre facture énergétique ?

L’avantage avec l’aluminium c’est que, du fait de sa résistance, il pourra supporter des vitrages grand format (,et ce, sans menacer la finesse de ses montants). Grâce à des fenêtres en aluminium, votre pièce pourra ainsi bénéficier davantage de chaleur et de lumière. L’apport naturel en chaleur fait que votre pièce soit chauffée naturellement. Bien entendu, cela contribuera à réduire votre facture de chauffage. Eh oui, vous l’aurez compris, des fenêtres en aluminium feront toute la différence surtout lorsque l’hiver s’installe pour de bon. L’apport naturel en lumière fait que vous pouvez également réduire significativement votre facture d’éclairage.

En somme, avec leurs montants particulièrement fins assurant un clair vitrage, vos fenêtres en aluminium vous permettent de profiter au maximum des apports du soleil et de réduire vos consommations d’énergie. Pour davantage d’économie, dites oui à de grandes fenêtres.

Autres détails à retenir

Le saviez-vous ? Les fenêtres en aluminium pourront également vous assurer une excellente isolation thermique. Les modèles avec profilés à rupture de pont thermique et double ou triple vitrage isolant préviennent les déperditions de chaleur ainsi que l’entrée du froid dans la pièce. Bien entendu, cela optimisera votre confort et vous permet également de réduire votre consommation énergétique.

Et parmi les avantages de l’aluminium, on peut citer par ailleurs son aspect plus esthétique, sa légèreté, sa robustesse, sa résistance ainsi que sa durabilité. Ce matériau ne craint pas les intempéries. Même après de nombreuses années, il ne risque pas de rouiller. En plus de cela, il n’exige pas d’entretien particulier. Pour votre plus grand bonheur, l’aluminium offre des possibilités infinies que ce soit au niveau des formes, des dimensions ou de coloris.

Quelques conseils sur l’installation

La pose des fenêtres en alu mérite une attention toute particulière. Exposées au Sud, ces fenêtres vous assurent un maximum d’apport de lumière. Pensez alors à les poser au Sud.

Puisque vous devez préserver une température agréable tout au long de l’année, nous vous conseillons d’installer des volets en alu ou encore des stores ou des rideaux.

Fenêtres : s’équiper sans se tromper

Avec une offre pléthorique, choisir ses fenêtres n’est pas toujours chose facile. Comment alors faire le bon choix ? Découvrez les réponses dans ce post.

Pour quel matériau opter avant tout ?

Là, 3 options s’offrent à vous : le bois, le PVC et l’aluminium. Pour faire le bon choix, il convient de prendre en compte des avantages, mais aussi des inconvénients de chaque matériau. Sans oublier que votre budget pourra également influencer votre choix. Les fenêtres en bois restent indémodables. Le bois est un matériau qui ne manque pas d’atouts. Il s’agit d’un excellent isolant, mais pas seulement. Matériau plus esthétique, plus chaleureux et recyclable, il assure également une durabilité exemplaire. Les risques de déformations sont nuls. Le prix des fenêtres en bois peut constituer un frein à l’achat toutefois. Sans oublier que le bois requiert un traitement et donc, un entretien particulier.

Les fenêtres en PVC rencontrent pour leur part un très grand succès actuellement. Matériau moderne, le PVC s’intègre facilement dans les constructions existantes. Il est surtout apprécié pour sa facilité d’entretien. Retenez en outre que le PC assure une isolation optimale et surtout, ne craint pas les agressions extérieures. Comparé aux autres matériaux, il est le plus abordable du marché. Seule ombre au tableau : le PVC n’est pas adapté aux grands formats.

Particulièrement choisies des particuliers, les fenêtres en aluminium restent également une option intéressante que ce soit lors d’une construction neuve ou dans une maison ancienne. Chic, moderne, et résistant, l’aluminium est très simple à manier. Recyclable, ce matériau ne risque pas de rouiller. Et contrairement à la PVC, il est adapté aux grandes fenêtres. Bonne nouvelle : les fabricants mettent tout en œuvre désormais pour offrir des fenêtres alu avec une excellente performance d’isolation thermique.

Bien entendu, lors de l’achat, rien ne vous empêche de combiner deux matériaux.

Quel type d’ouverture ?

Maintenant que vous avez une certaine idée sur le matériau idéal, vous devez penser au type d’ouverture. Là, deux options s’offrent à vous : soit vous misez pour un seul et même type de fenêtre dans toute votre maison, soit vous choisissiez l’ouverture en fonction de la pièce. La deuxième option reste la plus recommandée.

Dans votre chambre, dites oui à une ouverture classique ainsi qu’à une ouverture oscillo-battant. Dans votre salon, l’oscillo-battant reste également la meilleure solution pour une fenêtre standard et une porte fenêtre. Si vous voulez installer une baie vitrée, pensez à une baie coulissante et à oscillo-battant. Une baie de ce type fera toute la différence, surtout en printemps.

Et pour quelle ouverture opter dans la cuisine ? Si la pièce est plutôt exigüe, privilégiez les fenêtres coulissantes. La fenêtre à guillotine est envisageable également.

Dans votre salle de bains, votre choix se fera en fonction de la taille de votre fenêtre, mais aussi de l’accès à celle-ci. L’oscillo-battant reste aussi une option envisageable pour davantage d’aération. En optant pour le vitrage dépoli, vous ne pouvez que préserver votre intimité. Néanmoins, rien ne vous empêche d’opter pour un store intégré.

Pour quel type de vitrage devez-vous miser ?

Le choix du vitrage n’est pas à prendre à la légère. N’oubliez pas que de la qualité de celui-ci dépendra sa performance d’isolation thermique. Cette capacité d’isolation variera selon le coefficient de coefficient de transmission thermique (Uw). Plus ceci est faible, plus le vitrage est isolant. Pour faire le bon choix, tenez compte de l’orientation de votre pièce. Si cette dernière est orientée plein nord, optez pour le triple vitrage (avec un coefficient de transmission thermique de 1,5 W/m2.K, voire moins). Si votre pièce est orientée plein sud, vous pouvez miser pour le double vitrage. Pour que la protection solaire soit optimale, préférez un vitrage de contrôle solaire. Ce type de vitrage est surtout recommandé si vous faites le choix d’une baie vitrée. Le double vitrage acoustique pour sa part reste idéal dans un environnement bruyant et plus exactement si les fenêtres donneront sur une rue bruyante.

Fenêtre et porte-fenêtre : bien les choisir

Les fenêtres jouent des rôles très importants dans un bâtiment. Elles permettent l’éclairage à l’intérieur de la maison pendant la journée. Ces organes de l’habitation participent également à l’obtention d’un bon confort thermique et acoustique. Sans oublier la ventilation et l’occultation. Les fenêtres aussi ont un rôle à jouer dans l’esthétique de la maison. C’est pourquoi il faut bien les choisir.

Bien choisir les matériaux

Le choix du matériau est essentiel puisque l’efficacité et la solidité de la fenêtre en dépendent. Surtout qu’il y a sur le marché de nombreux matériaux de construction.

La fenêtre ne aluminium est très tendance et possède de multiples avantages. L’aluminium est un matériau résistant, isolant, décoratif et très malléable. De plus, il est disponible en plusieurs coloris sans parler du fait que ce l’aluminium est écologique et ne nécessite aucun entretien.

La fenêtre en PVC est surtout choisie pour son prix abordable. Le PVC présente également de bonnes qualités comme l’esthétique et sa praticité. Mais la faiblesse de ce matériau est bien connue de tout le monde : sa fragilité.

La fenêtre en bois est un classique. Le bois a pendant très longtemps tenu la première place dans la construction. Ce matériau est en effet design et chaleureux. De plus, il existe des essences de bois de très bonne qualité. Cependant, il a besoin d’être entretenu régulièrement.

Bien choisir le vitrage

Le double vitrage est le plus performant. Son principe est simple, deux vitres juxtaposées sont espacées d’une lame d’air ou d’un gaz comme l’argon ou le krypton. Ce système est très performant en termes d’isolation thermique et même acoustique. Il réduit considérablement la déperdition de chaleur. Cela permet de faire une grande économie d’énergie. Donc une porte-fenêtre à double vitrage ne vous assurera pas que l’esthétique et la luminosité, elle garantira également le confort thermique et la protection acoustique.

Bien choisir le système d’ouverture

Vous avez le choix entre trois types de système d’ouverture : basculante, pivotante ou coulissante. Le plus courant est l’ouverture pivotante ou ouverture « à la française ». Les battants s’ouvrent vers l’extérieur de la maison. Ce système est compatible à tout type de fenêtre. Les fenêtres et portes-fenêtres peuvent s’ouvrir jusqu’à 180 °. De ce fait, elles ont besoin d’une grand espace d’ouverture.

L’ouverture basculante est surtout utilisée pour les fenêtres de toit. Le ventail pivote autour d’un axe central. La fenêtre s’ouvre en haut vers l’intérieur et en bas vers l’extérieur du bâtiment. Ce système a l’avantage de pouvoir s’ouvrir en temps de pluie et son entretien est facile puisqu’on peut le retourner des deux côtés.

Le système le plus sophistiqué est sans doute l’ouverture coulissante. Son fonctionnement est simple : un ventail glisse d’un côté sur un autre. Ce type d’ouverture est très pratique pour les façades étroites. Et même avec la fenêtre à galandage, les vantaux sont totalement dissimulés dans le mur. Ce système d’ouverture présente quelques inconvénients. La fenêtre est plutôt difficile à entretenir. Et en cas de mauvaise installation, elle laisse passer l’air.

Il est à noter que vous pouvez combiner plusieurs systèmes d’ouverture.

Des fenêtres pour la réglementation thermique

La règlementation dans la construction a été longuement étudiée pour concilier bien-être et écologie. Depuis la première règlementation thermique (RT) en 1974, les objectifs ont évolué en fonction de l’avancée de la technologie dans le domaine du génie civil et aussi de la situation thermique de la planète. De ce fait, les RT 1974, 1982, 1988, 2000, 2007, 2012 et prochainement celle de 2020 ont défini des buts qui poussent également les chercheurs à développer les matériaux de construction pour se conformer à cette règlementation. En l’occurrence, les matériaux et les dimensions des portes et fenêtres sont clairement mentionnés dans ces règlementations. Pour votre nouvelle construction, nous vous livrons ici les caractéristiques que devraient avoir vos fenêtres compte tenu de la règlementation en vigueur, mais également pour anticiper la nouvelle RT 2020.

Fenêtre selon la règlementation thermique en vigueur RT 2012

La règlementation que vous devriez prendre en compte en ce moment est celle de 2012 si votre projet est prévu pour cette année 2019. Cette RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie de la maison. En se basant sur les prescriptions de la RT 2012, les fenêtres devront remplir les conditions de performance énergétique qui est mesurée à l’aide de son isolation thermique de la vitre (Uw), sa transmission de chaleur naturelle (Sw) et sa transmission de la lumière (Lw).

L’étanchéité de la fenêtre qui est mesurée par l’indice réglementaire Q4 PaSurf est aussi à respecter. Cet indice est le ratio du débit de fuites d’air à 4 Pascals (exprimé en m³ d’air par heure) rapporté à la surface de parois froides hors plancher bas du bâtiment (exprimée en m²). Il est exprimé en m³/ (h.m²). La valeur maximale du Q4 PaSurf doit être de 0,6 m³/ (h.m²) en maison individuelle et de 1,0 m³/ (h.m²) en immeuble collectif.

La règlementation thermique à venir RT 2020

Dans le cadre de cette règlementation thermique déjà en vigueur depuis 2018 pour les bâtiments publics qui servent de modèle pour les nouvelles constructions privées à partir du 01/01/2021, le terme BEPOS pour Bâtiment à Énergie Positive sera de plus en plus en vogue en succession à la BBC ou Bâtiment à Basse Consommation. L’objectif de la RT2020 est de faire produire aux nouveaux bâtiments plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

De nombreuses dispositions seront à mettre en application pour atteindre ce but, entre autres les caractéristiques de la fenêtre ayant un coefficient thermique global Uw ≤ 0,8 W/m².k, associée à un triple vitrage Ug = 0,7 W/m².K au minimum et ayant un facteur solaire Sw ≥ 0,38. Il faut dire alors que l’application des règlementations thermiques dans la construction est un avantage pour la préservation de l’environnement, mais également un moyen de faire dépenser moins les propriétaires vu que les consommations seront considérablement réduites passant de 50kWhEP/m²/an pour la RT2012 à quasiment 0kWhEP/m²/an pour la RT 2020. Sachant les coûts de la construction d’une maison selon la RT 2020 sera supérieur à celle selon la RT 2012 en raison du développement des matériaux de construction et aussi de l’amélioration de la technique de construction, on peut dire que se conformer à cette nouvelle règlementation est un bon investissement pour limiter les charges sur l’énergie à venir.